Spécial 11 Novembre : Sous/couvert MPLA II – Dr. Esteves Isaac Pena.

  Dr. Esteves Isaac Pena

Où vas-tu Angola ? 

Lors de l’investiture du nouveau président de la République, João Lourenço, tous les gens l’ont vu jurer de respecter et faire respecter la constante de la Constitution de la République.

Par : Dr. Esteves Isaac Pena.

Et donc !..

Il est fondamental que tout ce qu’il y a un mariage parfait entre la Loi et la pratique, et il est l’intérêt de tous irréversiblement, de se conformer à la Constitution et que les manifestations ne soient plus réprimées et cessent les actes irrationnels et sous-couvert des lois de drapeau du MPLA.

Mais d’abord, essayons d’une manière claire mais brève de voir ce qu’est une manifestation d’un point de vue juridique ?

La jeunesse en manifestation pacifique est réprimée !…

Une manifestation est donc un moyen que la Constitution octroie aux citoyens pour exprimer leur mécontentement, mécontentement avec certaines politiques publiques ou lorsque l’État ne remplit pas les tâches fondamentales, énumérées à l’article 21 de la Constitution de la République d’Angola.

Nous pouvons citer Thomas d’Aquin, « lorsqu’un citoyen a des problèmes sociaux et se sent oublié par l’État lui-même, il doit se plaindre et protester pour qu’il soit traité avec une dignité qui lui soit immanente ».

En tant que droit fondamental, la manifestation se traduit de différentes manières, par la diffusion de pensées, d’idées, de mots ou d’images, en respectant les droits d’autrui, comme le stipule l’article 40 de la Constitution.

De plus !…

La loi n ° 16/91 du 11 mai établit le régime juridique de la manifestation, dans son article 2, définit la manifestation comme une parade, un rassemblement ou une procession destinée à l’expression publique d’une volonté sur des questions politiques, sociales et d’intérêt public.

L’article souligne que la manifestation vise à exprimer librement la volonté que le citoyen a des problèmes qui affectent la communauté.

Le gouvernement sortant a créé une phobie à propos de la manifestation de telle manière qu’il l’ associe une éventuelle guerre à ce qui est tellement faux et nous l’avons déjà mentionné dans l’article précédent.

    Même après les élections, nous avons assisté au déploiement de la police angolaise, dans le seul but de réprimer toutes sortes de manifestations, notamment à Benguela et à Lunda Norte, où des excès de zèle anti-manifestation ont créé de graves incidents.

Non seulement que le gouverneur de la province Rui Falcão, a encouragé les auteurs d’une action ideonda qui ont détruit les biens personnels au service communautaire comme les pharmacies, les magasins et les magasins, juste parce que les propriétaires étaient militants du parti UNITA.

Oh, aussi incroyable que cela puisse paraître, mais ce gouverneur a été reconduit à son poste…

        

C’est pourquoi j’insiste !.. et  je reviens !.. avec le même titre curieux « Sous/couvert MPLA ».

Pour quelle raison ? les commentaires sur le premier article.

Chers lecteurs !..

La « casse » du manifestant est méthodique !…

J’ai des collègues, des amis à la fin, je connais des dirigeants sérieux et honnêtes du MPLA et je me demande. Est-ce que ces dirigeants auxquels je fais allusion sont également d’accord avec le comportement sauvage de ceux qui ont brûlé et pillé les biens des gens en se joignant à un parti différent du vôtre ? Un gouverneur comme M. Rui Falcão pour encourager les actes idiots perpétrés par les supposés militants du MPLA ? Si chers lecteurs du XXIe siècle, nous sommes confrontés à l’inversion de la pyramide.

Le MPLA (Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola), avec la vocation de libérer le peuple angolais dans les griffes du colonialisme, pour libérer le peuple angolais de la misère, prend aujourd’hui des attitudes de ce genre ?

Ou alors, y a-t-il des personnes qui agissent sous le chapeau du MPLA pour atteindre leurs objectifs non confessés ?

Quel serait le rôle des vrais patriotes (car ils existent) au sein du MPLA face à ces comportements inhumains et jungle au 21ème siècle? La devise actuelle de corriger ce qui ne va pas et d’améliorer ce qui est bien ?

Cette devise de la campagne a-t-elle seulement servi à engourdir le bœuf ? Si oui, de quelle manière voulez-vous prendre l’Angola ?

Monte Belo

Au XXIe siècle semble compter une légende , des scénarios horribles perpétrés par des militants présumés du MPLA avec le soutien de la police nationale, sous le commandement du gouverneur de la province de Benguela et premier secrétaire du MPLA, Monsieur Rui Falcão.

Selon les revendications populaires de nombreux adhérents à la partie de la situation qui a demandé l’anonymat, des militants présumés du MPLA, conduite par l’esprit du mal, non seulement vandalisé les locaux de l’UNITA, brûlant ses actifs, aussi des installations commerciales de militants de l’UNITA et mêmes déclarations ont été confirmées par l’ONG. Omunga qui s’est déplacée sur le terrain et avec des images, soutenu par la police nationale qui, ensemble, nous avons exposé comme preuve.

Je n’admire pas, un haut dirigeant, juste pour ne pas dire la plus grande figure du gouvernement dans la province, pour commander des opérations du genre peu de temps après la victoire électorale soi-disante, où le parti de la situation aurait soi-disant gagné.

Olà ! Chamo Cabritta !…

Par : Dr. Esteves Betatela Isaac Pena Luanda, le 11 novembre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa  – E-mail : jingadavixa@franceangola.com

 

Partagez cet article

 

Partagez cet article

www.pdf24.org    Send article as PDF   

12 pensées sur “Spécial 11 Novembre : Sous/couvert MPLA II – Dr. Esteves Isaac Pena.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager