OPÉRATION-CABRITISMO : Jean-Claude Bastos, « Mentor » de José Filomeno dos Santos, avait reçu 82,5 millions $$ de dollars, pour un travail qu’il n’a jamais fait…

LuandaL’ancien PCA du Fonds souverain Angola, José Filomeno dos Santos, a de nouveau été accusé, cette fois dans le cadre d’une enquête judiciaire concernant Jean-Claude Bastos de Morais angolais en Suisse dans une opération immobilière avec l’argent du Fonds Souverain de l’Angola.

 * Nelson Francisco Sul

Source: Expansao

OPÉRATION : « CABRITISMO »Construire un projet immobilier…. imaginaire !..

Filomenos dos Santos est accusé d’avoir commis 5 crimes, tels que l’abus de confiance, l’ escroquerie par fraude et détournement de fonds, des crimes avec des cadres criminels allant de 8 à 12 ans

Déjà le Suisse-Angolais est accusé pour la pratique des crimes de blanchiment d’argent, d’association criminelle et d’ escroquerie par fraude.

Selon diverses sources judiciaires, la suspicion est le paiement de 9,9 milliards Kz, ce qui équivaut à 82,5 millionsdollars à l’échange en 2015, le Fonds souverain Angola (FSDEA)

Les entreprises de  Bastos de Morais (jusqu’en Janvier étaient seules gérantes des actifs du FSDEA via Quantum Global).

  crise économique et financière !..

Cet argent serait utilisé pour une véritable entreprise de construction immobilière dans la capitale du pays, sur des terres qui auraient été détenues par une société Bastos de Morais et serait une 2ème société (Afrique Imo), appartenant également au directeur suisse-angolaise qui prendrait la direction du projet, après l’achèvement, les sources ont dit. 

Le fils de l’ancien président Eduardo dos Santos et ancien PCA du Fonds Souverain, a été entendu la semaine dernière (une semaine après Bastos de Morais) dans le cadre de l’affaire nº22 / 18-DNIAP.

José Filomeno dos Santos, 40 ans, et Bastos de Morais, 51 ans, ont fait valoir que l’accord n’avait pas été exécuté, « en raison de la crise économique et financière, la dévaluation constante résultant du kwanza et les difficultés d’accès aux devises étrangères «de sorte que »

   .. O « Cabritismo » ?..

le Fonds souverain et Afrique Imo / Bonsul, SA est tenu de mettre fin aux contrats et de faire le retour des montants en kwanzas « comme prévu dans contrats.» 

dimanche le 24 juin 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – (Corrections à venir)

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager