MPLA : LE VERBE MENTIR DANS L’ADN…

João Lourenço, général, ministre de la Défense et candidat du MPLA pour la Présidence de la République d’Angola, lors de l’élection générale du 23 Août, a prétendu vendredi, à Luanda, vouloir combattre la corruption avec «beaucoup de volonté », tout comme un autre mal qui est l’impunité.

Maintenant, il est temps pour les lecteurs de rire avec cette boîte et cette impudence.

Por Orlando Castro

Après la phase initiale de cette anecdote plus officielle, nous allons revenir aux actions du candidat de régime. Une première entrevue collective donnée à certains organismes nationaux, Joao « Trickster » Lourenco a réaffirmé que la lutte contre la corruption (Angola est des pays les plus corrompus du monde) est à l’avant-garde des deux principaux documents du parti, le chef du mouvement de la stratégie partie, ainsi que son programme de gouvernance. Ou, dans l’encyclique divine « choisi de Dieu », José Eduardo dos Santos.

Dans le cas d’une vieille blague dame (a au moins 42 ans), les décibels de rire commencent à perdre de la puissance, ainsi que les applaudissements des cipayes enrôlés comme figurants pour ce programme faible, très faible, l’humour.

João Lourenço a souligné que si le chef du parti ou la direction du MPLA (qui est toujours avec ténacité selon ce que le chef dit) « a conclu que la corruption est un grand mal qui, entre autres choses détruit la réputation de notre pays à la communauté internationale ».

Général João Lourenço (ou a été le ministre de la Défense ? Ou le candidat ?) Semble avoir la poudre à canon découvert. Ou était la roue ? Comment puis « La corruption est un grand mal »?

Et « si le chef du parti ou la direction du MPLA » ont conclu que ? Il est un travail, le candidat de monsieur! Un Nobel sera garanti.

« Si nous avons le courage, la détermination, nous lutter contre l’impunité pour assurer que nous pouvons combattre la bataille de la lutte contre la corruption », a déclaré João Lourenço. Oui. Apparemment, la pratique authentique de 38 ans de pouvoir de José Eduardo dos Santos, le candidat du MPLA envisage mettre fin à l’impunité des poules cellulaires, en gardant pour ceux qui volent toute la volière. Il y aura plus de la même, mais va sûrement beaucoup plus … même.

 

……suite en cours de traduction et de vérifications !…….

 14 juillet 2017

Traduction du portugais en francais : jinga Davixa

   Send article as PDF   

Une pensée sur “MPLA : LE VERBE MENTIR DANS L’ADN…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Partager
Partager