L’UNITA conteste de manière « serrée » la victoire au MPLA

Le représentant de l’UNITA pour les élections angolaises a déclaré jeudi qu’il démontrerait, au moyen de bulletins de vote, que son parti et le parti au pouvoir du MPLA «se contestent farouchement» la victoire, ouvrant la possibilité de coalitions post-électorales.
José Pedro Cachiungo a parlé aux journalistes du Centre de presse des élections générales angolaises peu de temps après que la porte-parole de la Commission électorale nationale, Júlia Ferreira, a annoncé les premiers résultats provisoires du vote.

Selon le CNE, près de 6 millions (5 938 853 électeurs) ont été examinés sur un total de 9 317 294 électeurs, le MPLA (parti au pouvoir il y a 42 ans) a reçu 64,57% des voix, en deçà de la majorité qualifiée, alors que L’UNITA a atteint 24,04%, par rapport au vote de 2012.

« Nous avons des chiffres différents et très différents« , a déclaré José Pedro Cachiungo, ajoutant que « la logique est basée sur le résumé [récapitulatif des bureaux de vote] qui reflète ce qui s’est réellement passé lors des sondages ».

« La logique du CNE est basée sur quelque chose que seul le CNE peut expliquer. Nous ne savons pas d’où proviennent ces résultats« , a-t-il déclaré.
Pour le représentant de l’UNITA, «il existe des différences de nombre dans toutes les provinces».

« Il n’est pas possible, aujourd’hui, en Angola, le MPLA de gagner dans toutes les provinces, comme Mme Ferreira le dit », a-t-il déclaré.
Les numéros compilés par l’UNITA sont basés sur les comptes rendus analytiques des bureaux de vote, qui doivent être signés par la liste des délégués présents au moment du comptage et ensuite affichés au bureau de scrutin.

Sur la base de ces chiffres, le parti dirigé par Isaias Samakuva dit que seuls le MPLA et l’UNITA peuvent gagner, mais pour des différences mineures qui ouvrent la voie à des coalitions contre le parti au pouvoir, qui sont acceptées par les principaux partis d’opposition.

« Il y a une différence très forte: d’abord, ne pourra gagner aucun parti  avec une majorité très expressive ». Deuxièmement, les partis avec la possibilité de gagner ces élections sont l’UNITA et le MPLA « , a déclaré José Pedro Cachiungo.

Que vous gagnez l’un ou l’autre, a souligné l’agent, « la différence sera minimale« .
« D’ici viendraient des solutions parlementaires que les analystes aborderont maintenant », a déclaré José Pedro Cachiungo, se référant à un accord post-électoral avec la CASA-CE d’Abel Chivukuvuku.

La coalition CASA-CE – qui conteste également la véracité des chiffres provisoires présentés aujourd’hui par la CNE – a également reconnu la possibilité de s’entretenir avec l’UNITA pour «déplacer le MPLA» du pouvoir.
Interrogé si l’UNITA a l’intention de contester les résultats des élections, José Pedro Cachiundo a répondu négativement.
« Nous sommes ouverts à travailler avec la CNE pour voir où se situent nos différences et le pays reste calme. Nous invitons la CNE à concilier nos visions et chacun discutera avec robustesse de la raison pour laquelle il produit », a-t-il déclaré.

 

 jeudi, 24 agosto 2017 20:44

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

Create PDF    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager