ANGOLA : L’opposition est le principal coupable, ou complice, de la fraude électorale en cours…

Bien que les 24 derniers mois, la pression persistante et continue exercée sur le régime du dictateur José Eduardo dos Santos, en particulier par les militants politiques soi-disant 17 + 2, avec a leur tête, le professeur, Domingos da Cruz, Luaty Beirão, entre autres, et bien aidés, de sorte que les pays du monde libre, en particulier les EUA/ Union européenne, pour conclure définitivement, que le régime angolais, est de fait une dictature authentifiée inavouée, couplée avec le fait que, dans ces derniers jours au Portugal, est le principal centre de blanchiment d’argent de Dos Santos, et de ses plus proches collaborateurs les généraux, Manuel Hélder Vieira Dias Júnior (Kopelipa) et Leopoldino Fragoso do Nascimento.

Par Orlando Fonseca | West Palm Beach / South Florida – USA

Le Portugal a été contraint par les Etats-Unis / UE, à confesser / exposer la lumière publique , les preuves existantes sur le crime organisé, dirigé par Dos Santos, à l’égard de la thésaurisation/blanchiment d’argent, de capitaux, des fonds publics angolais, selon le dernier rapport de chaîne prestigieuse portugaise SIC Noticias, appelé (Storming the Castle), sur lequel, comme des patriotes angolais, authentiques faiseurs d’opinion, nous devrons revenir ici.

En vérité, malgré tout le régime de Dos Santos, avait déjà été connoté par ce que l’on appelle le monde libre/civilisé, un système composé de gouvernants délinquants, et par conséquent, son système financier, a été isolé par les pays civilisés, avec le retrait du dollar Nord-Américains, les banques angolaises, dirigées par les enfants de Dos Santos, ses employés, ou des personnes politiquement exposées, du Mouvement Populaire de libération de l’Angola (MPLA).

En même temps que les banques étrangères ont cessé de correspondre avec les banques angolaises, pour les mêmes raisons qui ont transformé le système MPLA/JES, en un manteau pratiquement de chiffons et par conséquent conduit à la récente capitulation réelle annoncée, par le dictateur luimême Santos, en faveur de ses marionnettes, João Gonçalves Lourenço, Bornito de Sousa, des personnes également politiquement exposées et dirigeants de banques angolaises, en plus d’autres entreprises possédées par eux, et dont l’argent est directement volé dans les fonds publics de l’État angolais.

Mais avec ironie / paradoxalement, en dépit de João Gonçalves Lourenço, Bornito de Sousa avaient ces derniers jours unilatéralement saisi les fonds publics de l’État angolais, l’état des moyens de communication, la police / forces militarisées, etc., etc., pour faire leur campagne élection en faveur du MPLA, qui à mon avis est le pivot de cette brutale prise de fraude électorale par endroit visible / en Angola avant les manigances déjà engagés par M. Sousa, le soi-disant processus de mise à jour des électeurs pour les élections du mois Août suivant.

Donc, cet inconnu / silence sépulcral, cette soidisante opposition politique à Dos Santos en Angola, qui à mon avis devrait déjà depuis longtemps, disparaitre à la fin amère, appelant pacifiquement des millions d’Angolais, qui auraient encore pu les soutenir, à  protester dans les rues de Luanda, afin que JL/BS et MPLA, corrigent les erreurs qui souffrent dans ce processus électoral afin que l’Angola et les angolais puissent se rendre aux urnes, la production d’un processus libre, équitable et avec la finesse souhaitée.

Cependant, contrairement aussi incroyable que cela puisse paraître, lorsque des dirigeants des partis de l’opposition en Angola, en particulier de la coalition CASA-CE, a mis publiquement leur esprit à faire bloc dans un futur gouvernement avec ces criminels notoires, après tous les politiciens de l’opposition politique possède en Angola ?

Autrement dit, alors que le monde civilisé est révélateur Angolais, le pouvoir et les dirigeants actuels du MPLA en Angola, sont des délinquants authentiques, contrairement à des dirigeants l’ (opposition en Angola), « démentir » ce que les pays civilisés disent en relation avec les actes criminels du régime angolais, répondant à toutes les coalitions avec le régime de Dos Santos en août prochain ?

Après tout, depuis quand et quel patriote angolais avec moi, qui pense avec sa propre tête, croira en une opposition, telle-que nous l’avons en Angol?

En d’autres mots, après tout quelle est la vraie différence entre le régime de Dos Santos, et ces partis de l’opposition en Angola ?

Ou alors ce qui serait une opposition, comme ce que nous avons en Angola, à venir au pouvoir août prochain, en tenant compte du fait que le régime avant de Dos Santos, tombant en tant que tel, cette opposition considère déjà la poursuite des restes de cette tyrannie sur notre terre ?

Est-ce que l’opposition a seulement pensé que l’Angola est vouée à sortir de la tyrannie du MPLA et juste obtenir une autre tyrannie ?…

       ..le vol éhonté de l’argent des fonds publics

 En fait, avant que ces éléments de preuve indélébile / incommensurable du Portugal, de la chaîne SIC Noticias,  Nephew et le vol éhonté de l’argent des fonds publics angolais, par JES/ses enfants, ou ses généraux (Kopelipa) /Dino, tandis que JL/BS, vont voler l‘argent public de l’État angolais, etc, etc…

qu’ils utilisent pour leur propre campagne électorale afin d’amener le MPLA, à nouveau vers une victoire électorale honteuse dans les élections à venir, la tâche principale de cette opposition en Angola devrait être exactement les actes de loi et non seulement avec des mots, afin d’arrêter cette machine authentique de vol électoral, du vote des angolais, en faveur du MPLA/JES, très monté diaboliquement par Santos / enfants/Kopelipa/Dino en Angola, afin de maintenir le statut Quo

    ..cette opposition de silencehonteux

Logo si cette opposition de silence… honteux en Angola, se poursuit jusqu’à la fin de ce compromis le processus électoral sans que nous regardons des manifestations pacifiques répandues en Angola, notamment à Luanda, visiblement soutenues par l’opposition, afin d’exiger la correction de toutes les erreurs contenues dans ce processus électoral, ainsi et parce que cette opposition en Angola,est plus qu‘un appendice du régime MPLA de José Eduardo dos Santos, dont certains dirigeants, le jour font des discours en disant ce que les angolais veulent entendre, cependant, à la différence au cours de la nuit, certains peut-être. Il doit y avoir des «pièces jointes disponibles dans la Cidade Alta », où ils occupent des chambres avec JES/ses fils. Et doivent donc se rappeler à nouveau, cette opposition en Angola, que la bible nous enseigne que pas peur, hérité du royaume des cieux à moins qu’il est courageux, et de savoir se déshabiller, avec toute sa force spirituelle, toutes les ruses méticuleusement assemblés par le chemin par le diable, sinon plonger dans le cinquième des enfers, il réside dans les intestins malignes de diable.

Pour l’effet à ce stade du jeu, JES, vous savez qu’il n’osera jamais tirer sur des millions de manifestants pacifiques, à condition de se faire de manière organisée et comme mandaté par la constitution de la République d’Angola, je le répète, avec le soutien de l’opposition, toujours et mais lorsque l’intention de cette opposition est de former un gouvernement après le MPLA… ? .

A Postériori le mandat de la fin ici, avec toute personne en Angola, JL/BS ou JES, n’a pas le choix, sinon corriger toutes les erreurs contenues processus électoral, y compris la formation éventuelle d’un gouvernement de salut national de transition, etc., qui serait chargé de négocier avec les États-Unis /Union européenne, afin de normaliser le système financier Angola, etc., etc., de sorte que l’Angola puisse continuer à avoir jambes pour marcher, au lieu des palliatives actuelles, nous avons vu que JES a utilisé pour tromper les imprudents en Angola, à travers le jeune Walter Philip, actuel gouverneur de la Banque nationale d’Angola (BNA) . Cependant, si au contraire continuer à regarder ce stupide et la soumission inutile, cette opposition au régime des délinquants Luanda.

Obséquiosité, ce peut être justifiée par les craintes, volontairement imposées aux angolais par Santos/enfants, à un moment où le monde libre a clairement dit le président comme des délinquants/corrompus.

Je l’avoue, étant donné les nouvelles honteuses qui viennent de Lisbonne, les rapports de la manière naïve dont / enfants / ignorants Santos / Kopelipa / Dino, ont blanchi à Luanda / Lisbonne / Dubaï, les fonds et les biens de tous les 24 millions Angolais. En fait, étant donné que tous en Angola, y compris la soldatesque de Dos Santos, tous souffrent de la crise économique/financière actuelle, qui couronne notre terre et les angolais à l’os, principalement causés par le vol éhonté de JES/leurs enfants/Kopelipa/Dino et la société et non seulement par la baisse des prix courants du pétrole. 

 » ..Le silence est sépulcral, en termes d’absence d’actes de cette opposition en  Angola,.. » 

de persister comme nous l’avons alors et parce qu’aucun parti d’opposition Angola, ne veut hériter du pouvoir, non seulement des fonds publics Angola, pour nourrir sa «campagne» / sa famille, ce qui explique pourquoi l’Angola, est aussi polarisée par les partis politiques au détriment des candidats présidentiels indépendants, capables de conduire le sort de notre terre sans la discipline de parti stupide être soumis à taire les voix des patriotes militants, existants dans les différents partis politiques angolais, y compris l’opposition. Pour cela, toute victoire électorale frauduleuse de JL/BS– et MPLA, aux élections août, va se produire, à cause de la culpabilité/connivence, cette opposition en Angola, à condition qu’ils continuent de persister, à fermer les yeux, de ne pas convoquer les millions d’angolais qui soutiennent toujours le protester pacifiquement dans les rues Luanda, pour exiger la correction de toutes les erreurs, de ce processus électoral malade en cours en Angola, et dont la crédibilité nationale et internationale, de cette opposition serait certainement remise en question, avec le plancher de cette élection Angolaise.

Élections libres et équitables en Angola, la patrie pour tous.

Par Orlando Fonseca

 

 – dimanche le 12 mars 2017-15:04

Traduction du portugais en français, : jinga Davixa  ( corrections en cours … ) … avec toutes nos excuses …

www.pdf24.org    Send article as PDF   

16 pensées sur “ANGOLA : L’opposition est le principal coupable, ou complice, de la fraude électorale en cours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager