ANGOLA : LES .. PREVARICATIONS ?.. DE JOÃO MARIA DE SOUSA…

.. un dévouement exclusif ?..

João Maria de Sousa, ancien Procureur général de la République, traîne douloureusement devant les tribunaux pour vouloir punir Rafael Marques d’avoir dit la vérité. 

..douloureusement !..

Cependant, João Maria de Sousa, tout en étant le procureur général, n’a pas respecté la norme constitutionnelle qui exige un dévouement exclusif et continue de nier ce fait.

La preuve de cet échec est abondante. Aujourd’hui, nous en présentons un de plus…

Le 14 juin 2012, João Maria a assisté, en personne, à l’Assemblée Générale de la société commerciale Construtel Construções e Telecomunicações, Lda, dont il est associé avec au moins 30% du capital social.

Isabel dos Santos !..

Le principal client de Construtel est UNITEL. 

Étant donné qu’il ne pouvait exercer aucune autre fonction publique ou privée autre que l’enseignement et la recherche scientifique de nature juridique (article 179, paragraphe 5, de la Constitution, applicable en vertu de l’article 187) 4 de la même Constitution), João Maria de Sousa pourrait difficilement être un partenaire dans une entreprise de construction et de télécommunications.

Si Joao Maria de Sousa était jadis magistrat, il aurait vendre ou autrement aliéner sa participation à la société. Lors de l’Assemblée Générale du 14 juin 2012, João Maria a eu l’opportunité de procéder à cette vente, mais il a expressément rejeté cette idée, préférant procéder avec un pacte d’actionnaires.

En outre, Joao Maria n’était pas un partenaire silencieux, s’engageant activement dans les affaires de l’entreprise, ce qui va clairement à l’encontre de la loi.

Lors de l’Assemblée Générale de 2012, João Maria était actif dans la vie de la société: par exemple, il voulait connaître le point exact du compte courant avec EFACEC (une société qui, nous le savons, a été acquise par Isabel dos Santos quelques années plus tard) , s’il y avait une dette et ce qui était censé être fait à ce sujet.

 Isabel dos Santos !..

Plus tard, il a suggéré la mise en place de réunions informelles de la société, ce qui signifierait qu’elles ne seraient pas enregistrées, afin d’avoir une plus grande interaction entre les membres et la société.

L’image est simple: le procureur général voulait suivre de près la vie de Construtel sans que cela soit formellement mentionné, ce qui lui permettrait de dire qu’il n’exécutait aucune autre fonction privée alors que oui

 .. un dévouement exclusif ?..

Comme il est sans doute compris, la participation à cette entreprise, que le procès-verbal de l’Assemblée Générale de 2012 est une preuve claire, montre que João Maria de Sousa n’a pas exercé sa position de magistrat dans un régime exclusif. 

4 avril 2018   

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager