ANGOLA : UN PAYS SACCAGÉ QUI POURRAIT GLISSER VERS UNE NOUVELLE GUERRE ?…

Je ne sais pas si je crois. Mais je ne doute pas ! Je ne sais pas si je vous écris. Mais je vous écris ! Je ne sais pas ce que signifie en Angola, la politique pour le peuple. Mais je sais que les politiciens, en particulier ceux de l’opposition, ont jeté l’éponge, avant la folie pour laquelle nous allons voter, pour une gestion économique irresponsable et au moins de nature criminelle !

Par : William Tonet 

L’opposition est silencieuse. Ne descend pas dans la rue. Elle est mobilisée. Ne proteste pas. Se cache … Les appels et les demandes en général « soft » depuis le confort des sièges des bureaux ou avec de l’air conditionné dans refastelados Luxueux. 

Tout au long de cette négligence, encore une fois, desconsigo croient être le pays si sans but, par rapport à des milliardaires et le vol financier honteux, ce qui peut être appelé la thèse que candide dans le socialisme contre les difficultés économiques et sociales, par ce que vit la majeure partie de la population: « les conditions objectives de la révolution sont créées. »

En effet, plus de 20 millions d’angolais indigènes ! ont été jetés de force dans la pauvreté par  un régime despotique et sa politique économique désastreuse qui met l’accent sur le béton, au lieu du paracétamol et des cahiers scolaires. Et pourquoi ? Simplement, la politique concrète permet la corruption la plus honteuse, avec une couverture judiciaire et institutionnelle…

Comment imaginer que viennent seulement d’être publiés les comptes 2014, le Fonds souverain, d’une valeur de 5 milliards de dollars dirigé par Zenú dos Santos, fils du Président de la République, ?

Mais où sont passées les années suivantes ? Personne ne le sait ???. Et le président de marimba en Fonds pour la souffrance du peuple de nous tous mais qui ne lui appartient pas. Pour cette raison, ne répugne pas à moi, que, par respect pour les citoyens pauvres, ne veut pas dire que étole, au moins ils nous disent combien était dans les coffres du Fonds pétrolier souverain au montant étant détournés vers les hôpitaux et les écoles publiques

Comment comprendre le contrôle de la TPA, agence de communication, par 2 fils du président: Tchizé dos Santos et José Dos Santos : Canal 2 et TPA Internacional. Ces entreprises est également propriétaire de télécommunications, l’immobilier et la banque commerciale. 

Isabel dos Santos, aînée du président, propriétaire milliardaire africaine de plusieurs banques et propriétaire des télécommunications en Angola, contrôle toujours la seule compagnie pétrolière appartenant à l’État, même si c’est contraire à la loi.

Et aujourd’hui se terminer par une préoccupation, pourquoi les partis d’opposition ne sont-ils pas préoccupés par les déclarations, étant donné le 28 Juin, le président de la Commission électorale nationale, de ne pas vendre les banques commerciales, les sociétés étrangères sous contrat, de fournir services électoraux, ils doivent recourir au marché noir, par conséquent, il sera possible de matériaux regarder de réduction de la loi qui définira l’avenir de l’Angola.

N’ y a t-il pas de demi-opposition ?

Il n’y a pas opposition que pour les lundis, mercredis et vendredis et demi-opposition les mardis, jeudis et samedis, réservant le dimanche pour aller à la messe ôter ses péchés.

Ou il y a opposition ? Ou il n’y a pas !

 dimanche 2 juillet 2017.

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

E_mail : jingadavixa@franceangola.com

Une pensée sur “ANGOLA : UN PAYS SACCAGÉ QUI POURRAIT GLISSER VERS UNE NOUVELLE GUERRE ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *