L’Angola va lancer son 2nd satellite en 2025

Le gouvernement angolais comprend le lancement de distance par satellite de télédétection dans les deux ans, le programme Stratégie spatiale 2025 qui a comme point central le lancement du satellite AngoSat-1, également en 2017.

Selon le document, officialisée en mai et auquel Lusa  a eu accès aujourd’hui, cette stratégie prévoit l’étude de faisabilité de la construction et du lancement de satellites de télédétection à distance pour l’observation de la terre et de la météorologie, par le gouvernement angolais, entre 2019 et 2025.

De plus, ce processus, l’une des stratégies du programme spatial angolais, aurait encore besoin de la construction de stations au sol pour la réception directe des images satellite.

D’autres stratégies à mettre en œuvre en 2025 prévoient la mise en œuvre d’un système d’informations géographiques, un programme d’observation de la Terre par des images satellite, d’un système national de communications par satellite et le lancement de AngoSat-1.

« Une stratégie spéciale permettra à la République d’Angola de construire un bâtiment ambitieux et durable comme instrument de progrès socio-économique et la situation internationale, réalisant ainsi un moyen efficace et innovant, les objectifs stratégiques généraux et sectoriels dans le pays », dit le document.

Le lancement de AngoSat-1, 1er  satellite angolais, en cours de construction en Russie depuis 2013 après une décennie de négociations est prévu pour le troisième trimestre de cette année, selon la dernière annonce faite par le ministre des Télécommunications et Technologies de l’Information Angola.

La construction du satellite, qui renforcera les communications nationales et internationales, est en charge d’un consortium russe et arraché 19 Novembre 2013, pour environ 12 ans dans le processus. Cette construction devrait durer 36 mois (novembre 2016), le calendrier que le gouvernement angolais a assuré plus tôt s’accomplit intégralement.

Selon le responsable, la construction du satellite est terminée, mais découlent également des tests et de la phase de formation spécialisée pour le fonctionnement prévoit donc que AngoSat-1 sera en orbite au début du troisième trimestre de 2017.

Le AngoSat-1 fournira des services de télécommunications, la télévision, Internet et e-gouvernement et restera en orbite « au mieux » pendant 18 ans.

« Il fournira non seulement des services à la population, comme toute la région, va également provoquer une révolution dans le monde universitaire angolais, avec le transfert des connaissances », avait dit en mai dernier le ministre José Carvalho da Rocha.

Par la même occasion, le ministre dit que la crise dans le pays n’affectera pas le lancement du 1er satellite angolais, estimé en 2013 à 37 milliards de kwanzas (plus de 200 millions d’euros au taux de change actuel).

« Le satellite couvrira toute l’Afrique et une partie de l’Europe. Nous serons en mesure de répondre à nos besoins et AngoSat va fournir des services à d’autres pays  dans sa zone de couverture. Nous devons rechercher ces projets qui peuvent apporter des devises à notre pays « a expliqué le ministre.

Ce projet spatial implique les gouvernements de l’Angola et de la Russie ainsi que la construction du centre de contrôle à Luanda, qui sera exploité par 45 techniciens.

Le principal centre de contrôle du premier satellite angolais sera situé à Korolev, Russie.

Le bâtiment satellite comprend également environ 30 sous-traitants et de la formation en Russie de techniciens angolais pour leur fonctionnement.

Le AngoSat-1 est l’un des sept projets prévus dans le cadre du Programme spatial angolais et implique la formation du personnel, le transfert des connaissances dans ce domaine et le lancement de l’Agence spatiale angolaise.

Lusa

 vendredi, 19 mai 2017 13:57

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

   Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager