KLEPTOCRATIE : La guerre des nerfs entre le Président Joao-Lourenço,.. et la fille de José Eduardo dos Santos…

  la fiance ?..
.. Compte tenu de ?….

Compte tenu de … l’intention d’Isabel dos Santos de poursuivre l’Etat Angolais en justice pour avoir révoqué le contrat de construction du port de Dande, décerné par le gouvernement de son père avant de quitter le pouvoir, le pouvoir actuel qui voit mal cette position de défiance admet aujourd’hui de la possibilité poursuivre judiciairement tous ceux qui se trouvent derrière cette entreprise appartenant à Isabel dos Santos et ceux qui l’ont facilité ce marché.

Sur ce chapitre des poursuites, on peut alors penser que les autorités angolaises admettent ainsi « de s’en prendre pénalement à» José Eduardo dos Santos, à sa fille Isabel et toutes les personnes qui

« sont derrière Atlantic Ventures et voulaient pousser l’Etat à commettre

des actes illégaux et illicites,

   Isabel ?..  et toutes les personnes … qui « sont derrière Atlantic Ventures... actes  illégaux et illicites… plusieurs milliards de $$ ?.. milliards ?..

en offrant plusieurs milliards $$  de dollars à une entreprise qui n’avait seulement que 3 mois d’existence depuis sa constitution chez le notaire , le jour que l’ex président a signé le décret de donner à Isabel le marché de construction de ce port. « 

 vérité ?.. la vérité ?.. la vérité ?..

La vérité commence à se manifester clairement car nous savons maintenant que « Isabel dos Santos a enregistré, le 13 juin 2017, la société fantôme « Atlantic Ventures », au nom de son beau-frère Fidel Kiluange Assis Araújo, qui signe en son nom et de son cabinet d’avocat, dans de nombreuses entreprises en Angola et à l’étranger.

Avocat de profession, Fidel Assis Araújo est le beau-frère d’Isabel à travers son mariage avec l’une des filles de Marta dos Santos, la plus jeune sœur du président José Eduardo dos Santos.

Selon des documents qui circulent sous les manteaux à Luanda, c’est également au nom de Fidel Assis Araújo qu’Isabel dos Santos a enregistré NIARA HOLDING,

la société que l’ancien Président José Eduardo dos Santos a adjugée le contrat de 4 milliards de $$ dollars pour la construction. du barrage hydroélectrique de Caculo Cabaça (CGGC), dans la province de Kwanza Norte.

Le président João Lourenço a récemment révoqué aussi  modifié le contrat de ce consortium en mettant de côté NIARA HOLDING. 

Le beau-frère Fidel Assis Araújo a également signé pour Exem Africa Limited, enregistrée dans les îles Vierges britanniques.

    les magouilles ?..
  .. les magouilles ?..

Exem est la société d’Isabel dos Santos qui détient 40% d’Esperaza, qui à son tour détient 45% d’Amorim, qui à son tour détient 33,34% de Galp.

Les magouilles de l’ancien président qui n’écoutait plus que ses enfants ces 10 dernières années sont entrain d’être démontées petit à petit par le nouveau pouvoir en attendant que João Lourenço prenne totalement le contrôle du MPLA au congrès extraordinaire de Septembre de l’année en cours…

  à suivre… à suivre… 

à suivre… 

  à suivre…

Source : TCHIOWA NEWS CABINDA (site internet) – le 23 juillet 2018 

Mise en forme jinga Diavixa

Partagez cet article

www.pdf24.org    Send article as PDF   

2 pensées sur “KLEPTOCRATIE : La guerre des nerfs entre le Président Joao-Lourenço,.. et la fille de José Eduardo dos Santos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager