KLEPTOCRATIE : J’Y VAIS, J’ÉTAIS, MAIS … J’ARRIVE !….et… JE REVIENS !

O Cabritismo ?….BASTA !

José Eduardo dos Santos a donné un air de grâce pour défendre à la fin de la semaine dernière que son parti, le MPLA, dans l’exercice du pouvoir politique depuis 1975, a le devoir de « mener la lutte contre la corruption et le népotisme dans le pays, des maux qui pourraient ternir l’image de l’État et du gouvernement angolais « .

C’est ce qu’il a dit dans une démonstration de vitalité politique et d’avance à l’opposition digne de son machiavélisme avéré.

En fait, dans le langage de « jesiana », qu’il haranguait est une attaque contre des opposants anaestheticization sur le rôle du « candimba » Joao Lourenco, en raison de sa gouvernance étonnante sur un peu plus de 2 mois.

En fait, le MPLA, après avoir été pendant plus de 40 ans, un instigateur authentique et promoteur de toutes sortes de vols, de blanchiments d’argent et de détournements des fonds de caisses de l’État en Angola, voici maintenant que la voix du son président, vise à être experte dans la lutte contre le népotisme, le blanchiment d’argent et la corruption, en essayant d’enseigner à ses membres afin de prendre les lauriers du combat de ce fléau qui dilapidât le trésor public !

Comment est-il possible d’amener la politique, une si noble mission, à un tel niveau d’erreur et d’hypocrisie ? Et, surtout, comment pouvons-nous croire que l’UNITA, la CASA-CE, le FNLA et le PRS sont-ils  si irrésolus, permettant ainsi la résurgence de JES face au mutisme de cette l’opposition ?

À la fin de l’année dernière, José Eduardo dos Santos a donné de la consistance à son plan d’abandon du pouvoir. Fulfilled, il devait apparaître maintenant en Août, et non pas comme candidat à la présidence, mais comme numéro 3 des candidats à la liste, ce qui était adjoint au besoin de lever le choeur Lickers les bottes de système dans des hymnes à son honnêteté.

« Parole donnée, mot honoré », criaient-ils tous azimuts ! Regardons les choses en face, honoré était ma grand-mère qui est morte ! En politique, l’ « Honoré » est presque toujours l’amertume des rues, qui ne semble pas être le cas pour JES, dont les douleurs sont dues à des forces qui se dressaient pour contrer son ambition puissante (entre autres, sa mauvaise santé). Il ne sort pas pour honorer un mot, il part parce qu’il n’y a pas d’alternative durable ! Et sois prudent, il sortit et dit: « J’arrive ! « 

La presse angolaise a récemment, citant une décision du juge Gérard Farrara, de la Cour suprême des îles Vierges britanniques dans les Caraïbes, de geler les avoirs monétaires de Isabel dos Santos, confirmant que Isabel dos Santos a commis « des actes frauduleux et malhonnêtes » la direction d‘Unitel, confirmant que des sommes importantes de cette société ont été transférées à d’autres sociétés détenues et contrôlées par Isabel dos Santos, « sans aucun bénéfice discernable pour Unitel.

  À cette fin, Isabel a agi par l’intermédiaire de la société Vidatel, «de manière malhonnête ou frauduleuse, et avec un niveau inacceptable de moralité commerciale».

Du côté de la Vierge, tout va bien, la princesse, qui contestera la décision, selon certaines sources, aura déjà pris à Vidatel une partie de son argent, environ 238 millions $, pour d’autres opérations ! Autrement dit, Belinha s’est payée, évitant les taxes et débattant des quotas de ses associés.

Un flou de plus sur son CV, s’il est vrai, de donner raison au Prof. Ngola Kiluange, qui veut que la fille aînée de Dos Santos « soit responsable de la création d’un esprit commercial plus que néfaste dans l’économie, dans lequel seulement elle et ses amis directs ont des intérêts. »

Partagez cet article

 le 16 décembre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

O Cabritismo ?….BASTA !

 

PDF24    Send article as PDF   

3 pensées sur “KLEPTOCRATIE : J’Y VAIS, J’ÉTAIS, MAIS … J’ARRIVE !….et… JE REVIENS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager