UNITEL : Isabel dos Santos, lors de son Procès à Paris…Défaillance ?..ou Amnésie chronique ?..

Par: Moiani Matondo

Le procès que PT Ventures (anciennement Portugal Telecom) a intenté à Vidatel (une société qui détient la participation d’Isabel dos Santos dans Unitel), que nous accompagnons dans  Maka Angola (ici et là), atteint son heure de vérité.

Les audiences ont eu lieu du 7 au 16 février 2018 dans un hôtel de Paris et 22 témoins ont été entendus. Bientôt la décision du tribunal arbitral constitué sous l’égide de la Chambre de Commerce International de Paris sera annoncée.

  « Je ne me souviens pas des paiements de bonus !.. »

Ce qui est important pour nous n’est pas la décision, c’est la lumière que ce procès a mis sur le style inepte et la substance vide d’Isabel dos Santos, démantelant les dispositifs des opérations de marketing et de relations publiques qui l’entourent.

 la lumière d’un… style inepte ?..

L’image qui provient d’Isabel dos Santos n’est ni une femme d’affaires ni même un manager, mais un oiseau de proie qui détourne des entreprises (en l’occurrence, Unitel) et ne peut expliquer ses actions, ni justifier son comportement devant les tribunaux.

Dans son témoignage en France, cependant, protégée par son armée d’avocats portugais, les faiblesses d’Isabel sont vite apparues au grand jour.

 « je ne sais pas » : l’arme des voleurs (ou voleuses…)

Face à 5 arbitres internationaux, Isabel a été confrontée à différents problèmes pendant plus de 5 heures. Ses réponses se sont trop réfugiées dans des vagues « je ne me souviens pas« ,ou alors.. « je ne sais pas« 

Ceux qui ont l‘expérience du tribunal savent que l’appel chronique à ces réponses est souvent l’arme des voleurs (ou voleuses !..) qui veulent se cacher ou échapper à toute situation. Isabel a utilisé cette stratégie au moins 40 fois !!!

 « Je ne suis pas très bonne avec les dates »

Le 4e jour, interrogée sur l’attribution de l’argent à Unitel elle-même et confrontée au procès-verbal relatif à cette décision, elle commença par dire qu’elle ne sait pas si elle avait assisté à une telle réunion: « Je ne suis pas très bonne avec les dates » dit-elle

Puis il a lu le procès-verbal et a confirmé qu’elle était bien présente à la réunion

Cependant, interrogée sur le contenu du procès-verbal concernant le paiement des primes en espèces à elle et aux autres administrateurs, elle a répondu: «Je ne me souviens pas des paiements de bonus. Je ne m’en souviens pas. « 

  .un dialogue Hilarant ?.Hilarant ?..

Le même jour, Isabel a également été interrogée sur le fait qu‘Unitel a transféré à sa société Tokeyna le droit de recevoir 465 millions $$ de dollars. qui avaient été prêtés à une autre société, Unitel International Holdings, pour 150 millions de $$ dollars, générant ainsi une perte pour Unitel de 315 millions $$ de dollars. Isabel a signé les contrats,.. mais isabel ne connaît pas les détails !.. (le contenu ?..)

Le dialogue qui s’ensuit entre l’enquêteur et Isabel est hilarant !!..

1*-* Question: Reconnaissez-vous la signature dans le contrat indiqué à la page 23 comme la vôtre ?

La réponse d’Isabel: Oui.

2*-* Question: En vertu de cet accord, Unitel a-t-elle donné à Tokeyna le droit de se faire rembourser sept prêts de l’UIH ? Droit ?

La réponse d’Isabel: Oui.

3*-* Question: Et en contrepartie de cette reconnaissance, Tokeyna devra-t-elle rembourser 150 millions à Unitel ?

Réponse d’Isabel: Je ne connais pas les détails.

4*-* Question: Savez-vous que les montants dus à Unitel ont dépassé 150 millions $$ de  $$ dollars?

Réponse d’Isabel: Encore une fois, Je ne connais pas les détails.

5*-* Question: Savez-vous que ce contrat a causé une grande perte à Unitel ?

La réponse d’Isabel: « Je ne prépare pas les comptes d’Unitel. Ce sont les comptables et les services qui le font. (…) J’approuve seulement les comptes, je ne les fais pas… « 

J’approuve seulement les comptes ?

Cette dernière déclaration démontre toute l’ignorance ou la méchanceté d’Isabel. Celui qui signe les comptes en est responsable et devrait savoir ce qu’ils contiennent.  

     O « cabritismo » ?…BASTA !..

  La comptabilité n’est pas un élément formel que les gestionnaires n’ont rien à voir avec.

La signature des comptes a une valeur matérielle. L’administrateur est responsable des comptes. La comptabilité est matérielle, c’est-à-dire, les réalités commerciales faites par les gestionnaires. Cela reflète une réalité. Et Isabel doit savoir la réalité que la comptabilité reflète, sinon elle n’est pas un administrateur. 

Isabel  ne sait pas si elle avait le pouvoir légal de signer ??..

Plus intéressant pour ceux qui ont essayé de réaliser pendant de nombreuses années l’origine des fonds d’Isabel est le dialogue sur Vidatel. Dans ce dialogue, Isabel reconnaît que Vidatel est une simple société de véhicules sans autre actif que la participation à Unitel; que les fonds de Vidatel pour former Unitel ont été placés par elle; et que déjà en l’an 2000, les décisions prises par Vidatel étaient les siennes. Cependant, en même temps, elle ne sait pas si elle avait le pouvoir légal de signer au nom de Vidatel la même année …  en demandant des éclaircissements aux avocats. En effet, à propos des accords signés par Vidatel avec les autres actionnaires, Isabel ne se souvient de rien, elle ne sait rien. Il est navrant de lire ses déclarations devant le tribunal arbitral.

 Isabel ne se souvient de rien !..

Tout au long de son témoignage, Isabel n’est jamais sûre, ne prend jamais de responsabilités, se réfère à des comptables, à des avocats.

Cela finit par poser une question: après tout, Isabel ??.. si vous ne savez jamais ce que vous faites ?..

Que faites vous ?..

Par: Moiani Matondo

Mardi le 20 mars 2018

Mise en forme & Traduction du portugais en francais : jinga Davixa – jingadavixa@franceangola.com

O.. « Cabritismo » ?… BASTA !..
www.pdf24.org    Send article as PDF   

10 pensées sur “UNITEL : Isabel dos Santos, lors de son Procès à Paris…Défaillance ?..ou Amnésie chronique ?..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager