Élections : Une Révision de la Constitution en Angola, est prématurée selon João Lourenço.

Le candidat du MPLA pour la Présidence de la République, João Lourenço, a considéré vendredi, à Luanda comme « faux problème » la question de la future cohabitation avec l’actuel chef de l’Etat, José Eduardo dos Santos, s’il remportait l’élection générale suivante en Août .

João Lourenço a annoncé lors d’une conférence de presse son intention de travailler dans « l’harmonie parfaite » avec le leader actuel du parti, qui restera en tant que président du MPLA en 2018.

Dans le système politique, dit être « sage » pour parler du changement de la Constitution et étaient en désaccord avec la poursuite de certaines critiques dans lesquelles la loi Magna a fait penser que dans l’actuel président.
En ce qui concerne le programme économique, João Lourenço a réitéré sa stratégie de lutte contre la corruption, la réduction des disparités régionales et l’augmentation des incitations fiscales pour les entreprises privées.
Il également proposé la redéfinition des entreprises publiques qui ne génèrent pas de revenus pour l’État, au moyen de la fusion avec d’autres, pour assurer une gestion efficace.
En ce qui concerne la politique étrangère, João Lourenço a clairement indiqué que la priorité d’un futur gouvernement soutenu par le MPLA se lancer dans une diplomatie économique.

João Lourenço jugé prématuré de parler de révision constitutionnelle

Le candidat du MPLA pour le président de la République, João Lourenço, considéré comme « téméraire et prématuré » d’ annoncer des modifications à la Constitution.
Prenant la parole lors d’une conférence de presse, João Lourenço a rappelé que la loi Magna a été adoptée par le Parlement et soulignant que « pas nécessaire », toute modification ou révision qui n’est possible qu’avec une majorité de plus des deux tiers.

Il a dit que le MPLA ne parvient pas à déclarer publiquement une modification de la Constitution, compte tenu de l’imprévisibilité des résultats des élections.
En ce qui concerne la question de la cohabitation entre le candidat et l’actuel leader du MPLA, José Eduardo dos Santos, a déclaré qu’il était un « faux problème » étant donné qu’ils sont du même parti et partagent la même idéologie.

João Lourenço a expliqué que l’expression de la cohabitation est généralement utilisée lorsque les dirigeants sont de différents partis, qui, dans le cas de l’Angola semble incorrect, si le MPLA triomphait aux élections générales d’Août.
« Que ce soit le chef du parti ou le futur président, si nous pouvons gagner le cœur des Angolais, seront du même parti, avec l’avantage d’être président et l’autre partie vice-président », a-t-il conclu.

João Lourenço a fait allusion aux questions qui ont été soulevées au sujet de l’avenir de si le MPLA remporter les élections des dirigeants du pays, étant donné que l’actuel président de la République et du parti, José Eduardo dos Santos, continuera à diriger la formation politique en 2018.
Il a promis en cas de victoire, en collaboration avec le président du MPLA en « parfaite harmonie » et de bien concrétiser  le chef de la stratégie, le manifeste électoral et le programme gouvernemental de son parti .
Quant à la différence de style de gouvernance entre le futur président et le chef actuel de l’État a dit qu’il y aura des différences, même si elles sont de la même famille politique.
«Il est vrai que nous ne pouvons pas vouloir avoir un exactement le même style de gouvernance. Il y aura des différences pour sûr» a-t-il dit.

Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais…… Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais…..   Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais…… Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais……     Il a promis de gouverner dans

l’intérêt de tous les Angolais    Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais    Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais

Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais

Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais   l’intérêt        

Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais, indépendamment des idéologies du parti de chacun….

       Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais   Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais    

Il a promis de gouverner dans l’intérêt de tous les Angolais,

Le candidat du MPLA pour la Présidence de la République a, de Février à Juillet, impliqué une campagne de présentation destinée à des militants, amis et sympathisants de son parti.

Les élections générales du 23 Août, l’histoire du pays de la finale, auront cinq partis politiques (MPLA, UNITA, PRS, FNLA et de l’Alliance patriotique) et une coalition (CASA-CE).

 

 vendredi le 14 juillet 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager