Élections 2017 : la CNE est un organisme «manipulé», sous tutelle du MPLA – Sedrick de Carvalho

Le journaliste angolais Sedrick Carvalho a déclaré à Lusa aujourd’hui que les résultats provisoires des élections angolaises ne surprennent personne parce que la Commission nationale électorale (CNE) est «un organe manipulé sur la tutelle du MPLA».
« Ce n’est pas surprenant [les résultats] non pas parce que le résultat serait exactement cela, pas surprenant parce que la CNE est un organe manipulé sous tutelle du MPLA« , a-t-il déclaré.

Les derniers chiffres provisoires publiés par le CNE angolais conservent le MPLA avant le vote général de mercredi, mais avec une légère baisse du pourcentage, maintenant à 61,05%.

La porte-parole de la CNE Júlia Ferreira a annoncé ce matin, lorsque 9 118 386 voix (97,82% du total) ont été examinées, que le Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) a dirigé le compte, avec 61,70%.

À 21h00, les dernières données du CNE, consultées par Lusa, ont rapporté que le MPLA a mené, mais maintenant avec 61,05% (4 115 302 voix), dans un univers de votes scrutés dans tout le pays, qui est passé à 9 221 963 (98,98%).

Sedrick Carvalho, l’un des «15 + 2» – un groupe d’activistes condamnés en mars 2016 par une rébellion et une association criminelle et rejeté trois mois plus tard par décision du tribunal, a estimé que le MPLA a fait son travail d’annonce, même avant CNE, votre victoire.
« Ce que le MPLA a fait était de convaincre les gens que les résultats frauduleux s’inscrivent dans cette ligne, ce qu’ils ont fait était de les apaiser, et la CNE est venu confirmer cette annonce en prenant cette même ligne« , a-t-il déclaré.
Selon le militant, le MPLA essaie d’obtenir une légitimité par la communication, soulignant que, dans les systèmes dictatoriaux, la communication a été faite pour légitimer et pacifier l’esprit des gens.
Malgré cette « stratégie de communication », le journaliste a estimé que le MPLA dirait qu’il a obtenu une majorité qualifiée, mais « n’aura pas le courage«  de dépasser l’objectif de 70%.
« C’est pas parce qu’ils ne veulent pas que João Lourenço atteigne les hauteurs du dieu José Eduardo dos Santos, mais parce qu’ils le considèrent comme un dieu et que personne ne peut atteindre ses pourcentages, alors ils ne commettraient pas une fraude aussi grave« , a-t-il expliqué.
En dépit de cette victoire annoncée du MPLA, Sedrick Carvalho a souligné qu’à Luanda, la capitale de l’Angola, il y a une «victoire Libre » de l’UNITA, avec 47,02% des votes, est quelque chose de «très représentatif».

L’activiste a également souligné la «tranquillité et la stabilité» avec lesquelles le vote a eu lieu, dénotant la maturité du peuple angolais.
« Le vote a été stable et silencieux cette fois, c’est très bon et même les détentions, qui n’ont pas atteint 30 , ne réduisent pas cette pacificité du processus« , a-t-il déclaré.
Cependant, le journaliste a estimé que le «haut degré de civilité et de patriotisme», qui a augmenté au cours des années, pourrait prendre un retournement si les résultats définitifs déforment la volonté des électeurs.

« Si les résultats finaux déforment cette organisation électorale, cela découragerait et découragerait un tel comportement électoral exemplaire et il est probable que le niveau d’abstention augmentera au cours des prochaines élections », a-t-il déclaré.

 vendredi 25 aout 2017 22:30

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager