PROTECTORAT LUNDA-TCHOKWÉ : LES 5 MILITANTS JETÉS EN PRISON, VIENNENT D’ÊTRE LIBÉRÉS, APRÈS 7 MOIS D’INCARCÉRATION.

Les 5 Militants du Mouvement Protectorat Lunda Tchokwé, qui revendiquent l’autonomie de la région orientale de l’Angola, ont été libérés aujourd’hui après près de 7 mois en prison à la suite d’une manifestation dans la province, de source de la Défense.

Selon l’avocat de la défense Sebastião Assureira, les 5 militants, les commerçants et les personnes âgées entre 34 et 62 ans, ont été accusés d’avoir commis des crimes de Whoop (anti-émeute, émeute) et assassinat simple, la forme tentée par agressions présumées à un agent de la police nationale.

« Ce fut un procès, à mon avis, de nature politique. Parce que les membres font partie d’un mouvement vers l’autonomie et c’est de décourager ces demandes, avec des arrestations fréquentes », a déclaré l’avocat.

Le procès a pris fin aujourd’hui à la Cour de Dundo, Lunda Norte, et les 5 éléments de ce mouvement ont été acquittés de tentative assassinat, et de la criminalité, mais condamnés à une peine de 4 mois de prison par le crime chant du coq, le présumé désordre public causé à la manifestation tenue à Cafunfo, Lunda Norte, le 4 Janvier 2017.

« Le même crime a été expié parce qu’ils ont déjà près de 7 mois de prison et ainsi ont été libérés aujourd’hui. Ils ont été acquittés d’un autre crime, faute de preuves, parce que l’agent de police, bien informé à deux reprises, ne s’est  jamais présenté au tribunal, ainsi que d’autres agents déclarants. Malheureusement ce sont des actes récurrents, ils se plaignent, puis n’apparaissent pas »  a-t-il dit.

Bien que l’agent qui aurait été agressé dans la manifestation n’ait pas comparu devant le tribunal, dans un procès qui a commencé à la fin mai, le procureur angolais a gardé frais, parce qu’il est un crime public.

 

« Toutefois, dans une autre manifestation a eu lieu en juin, l’un des manifestants avait été tué par un agent de la police. Il est un crime public et personne n’a été arrêté, ce qui est regrettable », a également critiqué Sebastião Assureira, rappelant que des dizaines d’autres personnes ont été arrêtées – mais libérées – dans cette autre manifestation, et plusieurs ont été blessées par la police.

Le Mouvement Protectorat Lunda Tchokwe préconise la mise en place d’un « United lunda », qui couvre un vaste territoire à l’intérieur de l’Angola, du nord au sud, impliquant les provinces de Lunda Norte, Lunda Sul, Moxico et Kuando Kubango.

Dans la zone nord de ce territoire (Lunda) est concentrée la production de diamants angolais, la 2nd principale source de revenus en Angola, après le pétrole.

Les promoteurs indiquent, que cette réclamation est fondée sur un accord entre les représentants du Portugal et de la Belgique, les anciennes puissances coloniales dans la région, avant la Conférence de Berlin (1884-1885), qui décrit les frontières des colonies africaines.

  Lusa mardi le 11 juillet 2017.

Traduction du portugais en français : jinga Davixa. (Corrections à venir !………)

www.pdf24.org    Send article as PDF   

3 pensées sur “PROTECTORAT LUNDA-TCHOKWÉ : LES 5 MILITANTS JETÉS EN PRISON, VIENNENT D’ÊTRE LIBÉRÉS, APRÈS 7 MOIS D’INCARCÉRATION.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager