ANGOLA : UN PAYS DE KANGAMBA’S !..

Bento Kangamba est la figure principale dans l’univers «emepeliano» de l’Angola. Il est analphabète (systémique), mais il est Général. Il est le plus grand comique de la politique nationale quand il décide de prendre une posture intellectuelle.

Il est non seulement unique  dans l’univers aussi vaste de cleptomanes et mégalomanes à raison de la tête aux pieds, l’envoi d’une grande variété de chulés.

Par : Domingos Kambunji

En vérité l’Angola est un pays de kangamba’s avec beaucoup kangamba’s. Dans l’élite du régime ils sont si nombreux que, même sans rechercher, à qui ils ressemblent, ils sont en fait ce à qu’ils semblent …

Parmi les gouverneurs des provinces, nous sommes bien fournis en kangamba’s avec des coefficients mentaux crédités de «en échec total».

L’un d’entre eux, un falcao qui s’arme en colombe.

Nous ne sommes pas certains, si c’est rui ou rói ?Il a l’engouement qui est roi de la compétence et l’honnêteté. Il ne blanchit pas d’argent au Brésil, et a été démasqué comme roi du mensonge étant impliqué en corruption, des cambalachos avec plusieurs millions de dollars dépensés lors des dernières élections. Il est un bon exemple national de ce qui est incohérence totale.

Il y a plus au nord il y a une Paolo, Pombolo, qui passe du temps à faire un figure de. Il est l’un des apprentis du Magicien d’Oz, parfois, avec une attitude de mauvaise humeur, lorsque il essaie d’élever le ton de la voix, il braie.

Le Pombolo est l’un des plus célèbres apprentis dans la technique des fontaines ouvertes.

Le Sud, à Cunene, nou avons le grand gouverneur sclérosé, le grand architecte des étangs appelé Kundi paiLama. C’est un autre des généraux de JES qui raisonnent avec leurs pieds.

A Luanda gouverne un Carneiro, un général qui empeste. Il était le grand fondateur de l’industrie du bois précieux Kuando Kubango, mondialement connu comme la scie.

La scie pense avoir mis en place une industrie du bois précieux savoir couper les arbres et rien d’autre. En Angola détruire et soustraire est la devise des grands généraux. Cependant, pas un compagnon du parti ne lui a dit que l’industrie du bois, ce n’est pas découper les arbres, c’est, par exemple, les transformer en meubles…

Le Kangamba itinérant est Louvalozédu, un expert dans les arts du non-sens.

Lorsqu’il se présente dans les débats, il prend tellement de coups, après cela il semble être dans un état de coma.

Un Kangamba avec l’engouement qui est intellectuel est Jose Roubeiro, directeur du chiffon officiel. Pauvre bougre, passe son temps à mentir et croit que la raison est d’envoyer du gaz d’origine intestinale qui sent vraiment mauvais, que publie souvent le chiffon officiel.

Un Kangamba est maintenant à la mode, tant vanté par les services de propagande officiels, c’est Le Joao « Malendro » Lourenço, le général.

Dans la campagne électorale, il dit que «le futur gouvernement du MPLA sera honnête et transparent». Vous pensez qu’il est original.

Il révèle un faible QI , ce général.

Un peu trop distrait, car au cours des quatre dernières décennies, tous les gouvernements du MPLA ont démontré leur haute honnêteté et transparence (et beaucoup d’arrogance). Ils étaient toujours très honnêtes et transparents, et n’ont jamais eu la nécessité de la dissimulation de la corruption.

Elle est presque sans fin la liste des kangamba‘s parcequ’ il y a en autant que de leaders du MPLA.

Aujourd’hui, nous nous arrêterons ici, non pas par manque de temps ou d’espace, seulement parce que  décrire ce type de caricature de la dictature provoque assez de dégoût et une certaine lassitude

Dans le MPLA tous essaient d’imiter avec peu de succès, Le Kangamba qui a plus de renommée dans la comédie nationale et internationale, l’original, le Bento, le général.

Pour imiter il est nécessaire de penser et, dans cet univers «emepeliano», les dirigeants du MPLA se vèlent être énormément paresseux…

Por Domingos Kambunji

 lundi 29 mai 2017

Traduction du français en portugais : jinga Davixa – (vérifications en cours…)

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager