ANGOLA : Les activistes jetés en prison durant 45 jours, ont été libérés.

Les jeunes militants angolais condamnés à 45 jours de prison effective la suite de la manifestation anti-gouvernementale le 17 Avril 2017 , ont été libérés aujourd’hui après avoir purgé des peines de prison confirmées, a indiqué à Lusa le Conseil national des militants Angola.
Selon le Secrétaire général de cette organisation, Antonio Kissanda, les militants ont été libérés le soir dans les prisons de Calomboloca, à 70 kilomètres de Luanda, Caquila, 40 km, et le comté de Viana, en dehors du centre de la capitale angolaise.

Toujours selon Antonio Kissanda, entre les militants libérés on compte trois frères et une intervention et musicien, « pendant l’incarcération, certains ont contracté diverses maladies. »
« Il y avait 53 jours de torture psychologique beaucoup de souffrance, beaucoup d’humiliation et bien loin de sa famille. Mais pas avec ces arrestations arbitraires nous remontons. Nous allons poursuivre nos convictions et nous ne nous arrêterons jamais», a déclaré en début de soirée Lusa musicien Adão Bunga « MC Life », l’un des sept militants libérés.

Ils ont également été libérés David Saley, Paulo Mabiala « DMX » António Mabiala, Mário André, Zacarias Nzunzi Mabiala « Luston » et Valdemar Aguinaldo « 27 mai », tous âgés entre 25 et 35 ans.
Les 7 ont été condamnés le 19 Avril, à la cour Cacuaco, à des peines de 45 jours de prison effective pour la résistance aux autorités, deux jours avant contre les irrégularités présumées dans le processus d’enregistrement électoral, qui a précédé les élections générales en Août, mais également attirer l’attention sur les difficultés des jeunes de cette municipalité de la capitale, à savoir le manque d’emploi.
Ils ont été arrêtés lors de la manifestation qui a eu lieu le 17 Avril 2017 et trois jours plus tard ont commencé à purger une peine dans la prison de Viana County.
Ont également été condamné à payer une amende de chaque 65.000 kwanzas (365 euros), a déclaré Antonio Kissanda, ajoutant que ce sont les étudiants des collèges, des musiciens d’intervention et des militants.
« Le groupe qui manifestait était plus grand, mais quand la police les a emmenés, il y en avait 8. Cependant, l’autre jour, pendant le transport de la station de police à la cour, l’un des éléments a réussi à échapper et il ont alors été 7 à être condamnés» a-t-il expliqué plus tôt secrétaire général du Conseil national des militants Angola.
Ils ont été condamnés par contumace, et sans une assistance juridique, la condamnation n’a pas fait appel, ils ont indiqué des militants.
« Nous résistons la force que la police nous a présenté parce qu’il est un droit dans notre Constitution. Nous ne sommes pas des criminels pour nous échapper, nous nous attendions à ce que la police soit là pour nous protéger », a-t-il dit à l’époque Antonio Kissanda.
 Lusa jeudi, 08 juin 2017 23:19

Traduction du portugais en français : jinga Davixa (Corrections à venir…..)

www.pdf24.org    Send article as PDF   

2 pensées sur “ANGOLA : Les activistes jetés en prison durant 45 jours, ont été libérés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager