ANGOLA : Le Vice-président de la république,.. Bornito Sousa poursuit en justice, les journalistes du journal « Liberdade »…

Le viceprésidentde la République perdrait -il son sang-froid ?..

Bornito de Sousa calomnié ?..

Le processus dans lequel plusieurs jeunes ont été accusés d’avoir tenté d’attenter à la vie de la figure 2 de l’Etat angolais a encore à peine fait écho, et encore une fois son nom apparaît dans un procès. Si pour tout et rien, Bornito de Sousa lâche les chiens contre les citoyens, beaucoup se demandent déjà ce qu’il en serait s’il était, après tout, le chef de l’Etat ?

 

Maintenant, la nouvelle « odyssée » de Bornito de Sousa est contre 2 journalistes, Escrivão José et Albino Sampaio de l’hebdomadaire « Liberdade ». Tous deux ont été appelés mercredi 03, au Bureau du Procureur général pour répondre à une plainte pénale déposée par le vice-président, qui se dit calomnié et diffamé par les deux scribes.
Bornito de Sousa ..diffamé ?..

Les motivations de ce processus sont dans une interview du chef Mario Katapi,accusant Bornito de Sousa d’avoir détourné des dizaines de millions de kwanzas au nom des autorités traditionnelles soi-disant « fantômes » quand il était encore le ministre de l’Administration du Territoire. 

Les journalistes qui sont entendus dans une affaire relevant du numéro 03/2018-INQ font allusion au fait que cette plainte du vice-président de la République est une forme d’intimidation de la classe journalistique.

  une forme d’intimidation ?..

« Ils voulaient savoir à qui appartient le journal. Qui finance et combien de temps le journal a t il été dans la rue « , a déclaré Escrivao José, pour qui, ces derniers temps, le gouvernement est impatient de poursuivre les journalistes sans raison apparente. 

Partagez cet article

  vendredi 06 de Abril de 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager