ANGOLA : Le PCA de Simportex (Fournisseur monopolistique de l’armée), accusé de “cabritismo”

Les hommes d’affaires du secteur accusent le lieutenant-général Pizarro de frauder et de pervertir le marché de fourniture alimentaire aux Forces Armées Angolaises.

Les entrepreneurs qui étaient actifs dans le réseau de distribution de nourriture pour les Forces Armées Angolaises (FAA) ont dénoncé au journal Correio Angolense que le PCA de Simportex, le lieutenant général Pizarro a favorisé par l’attribution directe, la société CAMARUF, un homme d’affaires Libanais du nom de FIDEL, et également le général Hélder Vieira Dias « Kopelipa », chef  de la maison de sécurité de la présidence angolaise pendant le mandat de José Eduardo dos Santos.

Pizarro a atteint le sommet de Simportex dans les mains du général Kopelipa et se sont rapidement mis à écarter les autres entreprises qui fournissaient alors de la nourriture à la FAA, en passant exclusivement par les services de CAMARUF sur la base d’un contrat qui a donné lieu à revenu lucratif pour un petit groupe d’officiers supérieurs de la FAA, y compris les 2 généraux.

Toujours selon ces plaintes, pour la prétendue organisation et vérifier les comptes étrangers de Simportex, le lieutenant général Pizarro se tourna vers le consultant GB, économiste Galvão Branco, aussi, au mépris des règles, qui est, sans avoir recours à un appel d’offres public. G« Blanc » touchait la modique somme de cinq millions de kwanzas par mois, pour rien , et sans réellement fournir le moindre type de service comptable, ce qui était fait par les employés Simportex, qui sont ensuite fait le nécessaire pour imprimer le résultat de leurs travaux dans des feuilles embouties de GB.

La situation qui prévaut dans Simportex provoque un grand mécontentement parmi les employés de l’entreprise, qui prétendent que la somme versée mensuellement au consultant GB était ensuite partagée par le petit groupe dirigé par Pizarro.

Si une partie de ce montant provient des fonds de l’État, la plus grande partie provient de l’approvisionnement précaire de nourriture faite par CAMARUF, le Libanais du nom de Fidel.

Avant l’arrivée de lieutenant général Pizarro commandant de la Simportex , 10 entreprises étaient intervenues dans l’approvisionnement alimentaire à la FAA, ce qui avait permis la diversification de l’alimentation et la fourniture de médicaments, des facteurs très importants dans l’exécution des troupes.

Cependant, après la CAMARUF, un entrepreneur Libanais a l’entreprise de monopole, le service de Simportex est entré en dégénérescence dans les différentes branches de la FAA: manque de nourriture et des médicaments , y compris l’unité de la Garde présidentielle.

Cependant, sous le slogan « améliorer ce qui est juste et corriger ce qui est mal» les travailleurs Simportex demandent au nouveau président d’ordonner une intervention profonde dans l’entreprise et son assainissement, la création d’une commission d’enquête

Ils se rappellent que ce dossier était déjà entre les mains de João Lourenço encore en tenue de ministre de la Défense. A l’occasion, João Lourenço a ordonné une enquête sur la Simportex mais le lieutenant général Pizarro avait refusé d’exécuter l’ordre, sous la protection du tout-puissant général Kopelipa à la tête de l’ancienne Maison de sécurité Militaire du président Dos Dantos.

 

mercredi, le 25 octobre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

Partagez cet article

www.pdf24.org    Send article as PDF   

3 pensées sur “ANGOLA : Le PCA de Simportex (Fournisseur monopolistique de l’armée), accusé de “cabritismo”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager