ANGOLA : La « Ex-Princesse » Isabel menace de poursuivre (VOA), Voice of America…

Isabel dos Santos prétend avoir fait l’objet de fausses informations dans une affaire de la chaîne de télévision nord-américaine dans laquelle elle est accusée de fuite vers le Trésor sous couvert de la Croix-Rouge d’Angola
La femme d’affaires Isabel dos Santos a annoncé mardi 05, à travers les réseaux sociaux, l’ouverture d’une procédure judiciaire contre la radio américaine Voz of América.
« Une plainte contre la Voix de l’Amérique a été déposée aujourd’hui (05/12/17) pour publication de fausse allégation sur Isabel Dos Santos « , dit la note qu’elle a écrite sur son Instagram.
Isabel dos Santos ne donne aucun détail sur la raison du procès contre la Voix de l’Amérique. Mais il est presque certain qu’il est inséparable d’un sujet que cette radio a publié la veille et dans lequel elle est accusée d’ évasion fiscale qui se cache derrière la Croix-Rouge d’Angola.
 
Sous le titre « Isabel dos Santos accusé d’ évasion fiscale  via la Croix-Rouge de l’Angola« , Voz da América a signalé qu’un processus basé sur des soupçons qu’Isabel dos Santos a utilisé la Croix-Rouge de L’Angola, dont elle est président, pour acquérir des moyens tels que des voitures, du matériel informatique et des générateurs pour Unitel, sa société.
La Croix-Rouge angolaise est une institution philanthropique qui bénéficie d’une exonération fiscale.
« Ceci est le # processus 269, en vertu duquel la police économique a demandé que les 18 branches provinciales de la Croix-Rouge a présenté un inventaire des biens mobiliers et immobiliers – – qui ont, comme le montrent les documents détenus par la VOA, » détaille la station .

Selon les sources VOA, les informations demandées aux 18 délégations « permettront de confronter ce qui est arrivé dans le pays au nom de la CVA entre 2009 et 2016″.
Selon la radio des États-Unis, l’importation par Unitel de matériel utilisant la Croix-Rouge angolaise comme bouclier pourrait avoir endommagé les coffres publics de plus de 30 millions de dollars.

La milliardaire, Isabel dos Santos est présidente d’une institution qui n’a pas rémunéré ses employés depuis plus de 10 mois !!!!.. 

Le soupçon qu’elle a utilisé la CVA pour échapper aux obligations fiscales suggère que c’est précisément avec cette idée qu’elle est arrivée au leadership de cette institution philanthropique.
Dans des pays comme les États-Unis, l’évasion fiscale est une infraction très grave, généralement passible d’amendes très élevées ou de privation de liberté. En Europe, nous avons vu le  régime auquel les célébrités sportives comme« milieu de terrain » Leonel Messi, Cristiano Ronaldo, entre autres ont été soumis par les autorités.

Donc, si notre « Ex-Princesse » avait réellement encouru l’évasion fiscale, alors elle devrait être appelée la pierre, accomplissant la promesse du nouveau Président de la République quand il a dit que personne n’est assez fort pour échapper à la justice.

 

 

le  6 décembre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

PDF Converter    Send article as PDF   
Partager
Partager