ANGOLA : João Lourenço alerté, contre la mauvaise prestation du groupe parlementaire MPLA…

A SON EXCELLENCE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, DR. JOÃO LOURENÇO 

PORTEUR DE POUVOIR EXÉCUTIF – LUANDA – ANGOLA

Luanda, 9 mai 2018 

Excellence,

Le Groupe de citoyens et de citoyennes  signataires de l’alerte sur le rapatriement de capital constate que le groupe parlementaire du MPLA rend un mauvais service à la démocratie, que la CRA (Constitution de la république d’ Angola) établit comme étant  à la fois la démocratie représentative et la démocratie participative. art. 2/1 de la CRA.

Le groupe parlementaire du MPLA a entrepris publiquement, avec le consentement des autres groupes parlementaires, de promouvoir une consultation publique de la société civile angolaise sur le rapatriement des capitaux. Ce fut avec une grande surprise qu’un peu moins d’un mois après que M. Salomão Xirimbimbi a pris publiquement une telle position, Mme Izata MPLA a annoncé que le MPLA avait déjà consulté des individus et des organisations et que maintenant ne serait plus tenu de consultations publiques.

Votre Excellence,

Les partis politiques sont des associations privées. Une chose est les initiatives d’un parti avec des sièges parlementaires, et une autre bien différente est les actes de l’Assemblée nationale.

Avec raison, l’Assemblée nationale est tenue d’ouvrir des espaces de participation pour les citoyennes et citoyens de notre pays: « Ce sont des tâches de l’Etat angolais: … l) défendre la démocratie, d’assurer et de promouvoir la participation démocratique des citoyens et de la société civile dans la résolution des problèmes nationaux « , art. 21 ° / 1 de la CRA. La démocratie représentative exige des députés de prendre des décisions qui sont en harmonie avec la volonté de celui qui lui confie le mandat, les citoyens et les citoyens électeurs. À cette fin, les députés doivent faire l’exercice en permanence de savoir si des solutions justes aux problèmes nationaux accueillent favorablement le soutien des citoyens, ou non. Et il est pour cette raison, de sorte que d’éviter tout doute, que la démocratie est représentative et participative, soulignant ainsi l’obligation des pouvoirs publics de tenir compte des espaces de participation pour les citoyens et les citoyens électeurs.

Votre Excellence, 

Les indicateurs disponibles indiquent un rejet massif de la solution qui prévoit que les délinquants du Trésor public conservent la totalité des biens volés.

La solution qui semble accueillir le soutien de la population est le retour de l’argent volé et aussi le retour des actifs générés à l’État.

Nous espérons que la consultation avec la société civile sera prévue par l’Assemblée nationale le plus tôt possible et que les plus justes solutions au rapatriement des capitaux sont pris en compte par l’Assemblée nationale.

Pour dépasser cette attitude incompréhensible du groupe parlementaire du MPLA, nous serons forcés de penser que ce groupe parlementaire a des intentions à l’encontre du sens de la justice du peuple, d’adopter une loi qui récompense les delapideurs des fonds publics qui ont causé la mort de milliers de personnes et une vie précaire pour des millions ce citoyens angolais.

Et ainsi, cette loi ne sera jamais une loi d’un État de droit ni d’une démocratie, mais simplement un acte d’une majorité du moment, qui confond l’intérêt public avec l’intérêt des membres de son groupe de parti !

Avec nos meilleures salutations. 

(ass. par le groupe)

Alzira Diogo Machado 

Benja Satula

Carlos Osvaldo de Sousa  

Cristina Pinto

Edson Vieira Dias Neto

Helena Victória Pereira

Fernando Macedo

José Patrocínio

Laura Macedo

Luaty Beirão

Manuel Dias dos Santos

Maria João Teles Trilo

Nuno Alvaro Dala

Sérgio Piçarra

 le 9 mai 2018

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – E_mail : contact@franceangola.com

 

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   

2 pensées sur “ANGOLA : João Lourenço alerté, contre la mauvaise prestation du groupe parlementaire MPLA…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager