ANGOLA : au nom de la Patrie !.. – Dr Esteves Isaac Pena.

Dr Esteves Isaac Pena.

ANGOLA : Corriger ce qui est mauvais et améliorer

ce qui est bon -II- par : Dr Esteves Isaac Pena./ le 22-02-2018.

 

 

Au nom du Gris et de la Patrie, soyons honnêtes avec nous-mêmes comme de vrais angolais et nous sommes dans le pays que le créateur nous a pourvu pour vivre en harmonie, sans distinction de race, de couleur partisane ou de croyance religieuse.

Nous sommes déjà au courant que le pays est délabré, quelle que soit la crise mondiale, par une variété d’individus qui se considèrent comme propriétaires de l’Angola et veulent à tout prix et par tous les moyens justifier cet objectif, prenant la parole au nom du peuple d’abus contraires , pire qu’un chien racoon.

Pourquoi tant de mal, tant de pachydermie, tant de balelas dans l’approche des problèmes sociaux qui dévastent notre pays ?

Les dirigeants honnêtes du MPLA devraient avoir le courage de ne pas apparaître dans l’histoire de notre patrie comme des traîtres et des vendeurs.

Avec la nouvelle République du Président João Lourenço, il semblerait entrevoir à l’horizon un espoir dans le cœur des angolais.

Après les 100 jours et l’équilibre fait, cet espoir a tendance à s’estomper et il y a une déception  dans l’esprit angolais, pour voir:

1- Augmentation des impôts et des salaires.

2- Très grand nombre d’élèves, en particulier les enfants en dehors du système éducatif

3- Licenciement des salariés dans les entreprises (principalement l’État).

4- L’OGE, le gâteau ne prête pas attention à l’éducation, à la santé ou à l’agriculture (dans la pratique, c’est un copier/coller des budgets précédents).

                5- Les étudiants (à l’appui de la prétendue lutte contre la corruption, mot d’ordre annoncé par le président de la République), sont réprimés par la police de l’ordre public

   .. l’impunité !…l’impunité !…!!
     une école primaire !..

6- Impunité envers les corrompus sous la surveillance des organes de sécurité et de justice.

7- La problématique de la démilitarisation des organes de l’État, pour dénouer  les asymétries et les fermetures.

8- Il n‘y a pas d’appel d’offres public et en particulier des enseignants angolais avec qualification sont au chômage; en revanche, le gouvernement dans le cadre signe un accord avec le Cap-Vert pour engager des enseignants.

  …la spéculation ??….
  …produits de base ?..

Il n‘est pas nécessaire d’être économiste avec un modèle, pour comprendre cela en augmentant les prix des frais de scolarité, les taxes publiques avec un taux de circulation, etc. et en retour, maintenir les salaires bas, est un excellent indicateur pour encourager et encourager la corruption

Arrêter un propriétaire d’entreprise parce qu’il spécule sur les prix des produits de base de panier, ce n‘est pas là où ils devraient commencer.

    Profs. en grève…

Mais par la rectitude des politiques gouvernementales.

   une répression ?..
réprimer …réprimer ?..

   réprimer réprimer ?..

La manifestation des étudiants, corroborée par le slogan du président sur la lutte contre la corruption, est réprimée par la police, signe que la police n’a pas compris son rôle ou qu’il y a une volonté de vouloir tromper le public en montrant qu’il y a du changement alors qu’en pratique, l’intention est de perpétuer le régime de répression que nous avons l’habitude de regarder.

Il était bien dit que pour détruire un pays,

il ne faut pas laisser tomber une bombe atomique sur ce pays, mais il était assez jeunes coartar de ce fait, les droits tels que l’éducation de qualité, l’emploi, la santé et l’alimentation, voici la bonne formule utilisée par certains pays, notamment en Afrique, où l’Angola n’échappe pas à la règle, quand on regarde la proposition de notre OGE.

Les délinquants du trésor public sont connus…

           Alvaro Sobrinho

Mais un conseil que angolais impose à payer: devrait comprendre qu’à cette époque, le peuple angolais a montré un sens de l’urbanité, le nationalisme et même le patriotisme afin d’accepter et de comprendre les erreurs récentes et passées avec l’esprit d’ensemble, reconstruire notre pays qui a été en proie à une guerre atroce, d’abord contre le colonialisme, après une guerre civile, fratricide, alimentée par des intérêts étrangers et que cela devrait nous servir de leçon, donner un signe de repentance pour vraiment corriger ce qui est mal

          S.O.S Angola…

Ce n‘est pas pour renforcer la machine non-répressive ! Nous célébrons le 4 février quand nous avons un exemple clair. Malgré la machine répressive du colon portugais, les angolais se sont levés en masse, démontrant ainsi leur détermination à mettre fin aux abus dont ils étaient l’objet à cette époque.

Le Dr Savimbi avait déclaré : «Les gens qui ne connaissent pas leur histoire sont obligés de le répéter … Notre vision partisane ne doit pas obscurcir notre patriotisme, qui a fait de l’Angola et de notre histoire notre fierté et la garantie de que nous pouvons être libres. La doctrine qui anime chacune des parties devrait clarifier le chemin de la réconciliation et de la paix, afin que nous puissions nous consacrer corps et âme à la production de biens matériels, dont les Angolais à travers l’Afrique détiennent le secret  » .

Cela passe par une véritable réconciliation nationale, processus qui prend plus de temps que la guerre elle-même.

Cela ne se termine pas seulement par des mots exquis, mais plutôt par des actions concrètes. 

Dans la construction d’une véritable nation angolaise, le chef de l’État doit vraiment quitter le gouvernement, avec une vision du pays dans un plan.

Un exemple pratique, car pour être entrepreneur, la 1ère chose est d’avoir La carte du parti MPLA(qui considère cela comme un faux problème, mais nous en avons plusieurs exemples) 

l’économie de marché…

Exemple suivant l’Afrique du Sud de la réconciliation entre le gouvernement raciste et les partis nationalistes dans le cadre de l’économie de marché, c’est un exemple qui pourrait vraiment démêler l’état des asymétries auxquelles notre pays est plongé. Cela des délinquants du trésor public d’hier, de sélectionner les hommes d’affaires aujourd’hui et de ne pas prendre en compte les sensibilités qui nous caractérisent, compte tenu de notre passé récent, c’est non seulement ignorer la réalité sociologique, mais construire notre château dans les sables mouvants. C’est un bâtiment de courte durée.

  blanchisserie de dollars $$ ..

La pachydermie qui caractérise notre gouvernement en ne considérant pas les opinions, les suggestions variées, issues de divers extraits sociaux, pourrait constituer un risque fatal dans le processus de réconciliation nationale. Il faut étudier l’Angola, comprendre sa force, connaître son âme, chérir sa culture, vivre avec elle tous les jours. Nous allons enfin découvrir que l’Angola a la force de survivre et de devenir un pays heureux et fort. Donc, avec des actions pratiques   corrigez ! ce qui est mal et 

améliorez avec objectivité ? et pragmatisme ce qui est bien ?..

Je termine par un proverbe dans l’interprétation d’Umbundu « Yalemila iloka eveke »: …« avant la pluie, il tonne. Seul un homme idiot sera mouillé.  »  

Luanda, le 7 février 2018

Mise en forme & Traduction du portugais en français : jinga Davixa

E_mail : jingadavixa@franceangola.com

(*) image entête : Palanka TV

www.pdf24.org    Send article as PDF   

17 pensées sur “ANGOLA : au nom de la Patrie !.. – Dr Esteves Isaac Pena.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager