ANGOLA : Conseils pratiques pour prisonniers .. de Luxe .. et autres..”V.I.P” ?.. – Rafael Marquès de Morais

   ..incrédulité, désespoir.. dans les cachots ?..

Chers Zenú et Augusto Tomas,

J’imagine votre sentiment d’incrédulité et de désespoir quand vous avez finalement été conduits dans les cachots. J’ai cependant quelques conseils utiles pour votre séjour, qui peuvent vous aider.

Mais je dois d’abord expliquer pourquoi je vous écris.

Vous êtes les principaux visages de l’élite prédatrice qui a pillé le pays, mais maintenant vous êtes responsable devant la justice et en prison. Vous êtes maintenant à l’écart de l’impunité qui vous a permis d’abuser du pouvoir et de la liberté dont ils ont besoin pour piétiner vos propres concitoyens.

   Zenú et Augusto Tomas.. conduits dans les cachots.. de l’hôpital Prison de Sao Paulo… (Jean-Claude Bastos – aussi ?..)

Récemment, João Lourenço a honoré son engagement à lutter contre la corruption,

« même si les premiers à renverser sont des militants de haut niveau et des dirigeants de haut niveau ».

 . le 1er de la famille..V.I.P

José Filomeno dos Santos « Zenú »:Vous êtes le fils de l’ancien président et du MPLA, José Eduardo dos Santos, et avez été le 1er de la famille de Santos à être pris dans les mailles de la lutte contre la corruption par João Lourenço.

 ..Augusto Tomas …V.I.P..

Pour de nombreux Angolais, cette journée, qui deviendra un symbole de justice, était impensable il y a un an. 

Augusto Tomas: Au début du mois, vous étiez membre du bureau politique du MPLA. Vous avez été le premier, parmi les leaders du parti, à basculer. Vous êtes maintenant mélangé avec des patients à l’hôpital pénitentiaire de São Paulo.

**-Mon premier conseil est simple.   

***- Faites une demande spéciale à la direction de la prison pour que vous puissiez rencontrer vos «co-détenus» (c’est ainsi que les prisonniers se traitent les uns les autres), plus malades et plus nécessiteux.

***- Visitez l’infirmerie et la cafétéria. Prenez note des difficultés et offrez de l’aide.

 ..offrez de l’aide… de l’aide ..

***- Vous avez certainement beaucoup d’argent caché, de nombreuses entreprises continuent à facturer.

***- Veuillez écrire aux autorités compétentes pour exprimer votre intérêt à contribuer à l’amélioration des conditions de la prison de São Paulo.

***- Pensez vite aux prisons de Viana, Calomboloca et Kakila, vous et d’autres membres de l’élite du pays pourraient finir par y être condamnés.

***- À Kakila, les détenus boivent de l’eau impropre à la consommation humaine, sale, dorée, directement de la rivière.

    .. vos co-detenus ?..

***- Offrez du matériel de traitement de l’eau à Kakila. 

Vous, ainsi que certains lecteurs, devriez penser: «Il y a encore ce « traître à la patrie », l’agent de la CIA, pour dénigrer l’image du pays, pour ne rien dire. expérience.

      … fifty /.. Fifty ?..

Zenú : en 1999, lorsque le régime de ton père José Eduardo dos Santos, a ordonné ma détention pour l’ avoir appelé corrompu et dictateur – il suffit de regarder à l’ironie – j’ai eu 7 fusils pointés sur moi quand j’ouvert la porte de ma maison . Votre expérience, au contraire, était cordiale.

João Lourenço a agi dans le respect de vos droits et de votre dignité.

Mais passons aux choses sérieuses.

      .. j’ai été transféré à la prison Viana…   à la prison Viana…   à la prison Viana

..la torture quotidienne ?.. 

Lorsque j’ai été transféré à la prison Viana, j’ai remarqué qu’un groupe de personnes condamnées perquisitionnait chaque jour les prisonniers et les condamnait à des cahiers.

         ..des squelettes humains encore vivants…   ..des squelettes humains encore vivants...

***- C’était la torture quotidienne…  

J’ai demandé la permission de la direction de la prison pour que mon assistant estimée en hauteur faire un don de papier carbone et ramettes de papier préformatées, de sorte que le remplissage des données ont été facilitées et l’enregistrement de la population carcérale, plus efficace.

  ..des squelettes humains encore vivants

Donc c’est arrivé. Malheureusement, je n’avais pas les moyens de faire plus.       

C’est aussi à cette époque que j’ai été témoin de l’inhumanité de la prison et de la force des circonstances que je suis devenu un défenseur des droits de l’homme. J’ai entendu mes « co-détenus » se référer à la « cellule des Juifs ». J’ai demandé ce que c’était. Ils m’ont regardé comme si je venais de Mars. Quelques jours plus tard, j’ai vu la cellule, avec des squelettes humains encore vivants, qui pouvaient à peine s’asseoir entre les jambes les uns des autres, pour un soutien mutuel.

..témoin de l’inhumanité

Chaque jour, quelqu’un est mort.

J’ai transformé ma fureur en courage et en volonté de défendre, en toute priorité, l’humanisation de mes «consom- mateurs».

Beaucoup disent maintenant que je suis « l’ami des méchants«  pour avoir vigoureusement dénoncé les escadrons de la mort SIC.

   escadrons de la mort du SIC.

Augusto Tomás et Zenú: imaginez si le SIC avait envoyé son fameux exécuteur Bouncy à traiter avec vous, comme cela est arrivé aux auteurs présumés de Cazenga, Cacuaco et Viana.

Vous avez volé infiniment plus que l’ensemble de ces poules abattues et de toutes les autres qui envahissent le pays. Vous comprenez peut-être maintenant, en tant que nouveaux étudiants de l’école de la vie, l’importance de la défense intégrale des droits de l’homme et de la primauté du droit.

Vous, Zenú et Augusto Tomás, à travers une corruption effrénée, êtes également responsable de la déshumanisation, de la disgrâce et de la mort de centaines de milliers de citoyens angolais.

.. choléra et d’autres épidémies…

Comme je l’ai écrit, la corruption tue aussi. 

Vous vous demanderez certainement comment cela tue la corruption, puisque aucun de vous n’est l’ancien ministre de la Santé, Joseph Van-Dúnem.

ème à droite : l’ancien ministre de la Santé, Joseph Van-Dúnem
  … Joseph Van-Dúnem

Ce médecin a toujours été capable de piller le secteur de la santé, en période de choléra et d’autres épidémies, avec de grands sourires publics.

C’est précisément sa sympathie qui fait de lui l’un des plus dangereux et des plus meurtriers du pays. Mais il y a aussi de la place pour lui dans la prison de São Paulo.

Pour lui et pour beaucoup d’autres.

  Il y a de la place pour lui et … pour beaucoup d’autres…  beaucoup d’autres…  beaucoup d’autres…  beaucoup d’autres…
   ..rendez l’argent.. volé

Aucun acte volontaire de votre part ne diminuera sans aucun doute votre plume aux yeux de la société et de la justice.

  ..rendez l’argent.. volé

Mais ce sera sans aucun doute une grande expérience de repentance et de rédemption. Vous découvrirez ainsi l’humanité que vous avez longtemps perdue dans les labyrinthes de la cupidité débridée et du manque d’amour pour le prochain

Je crois qu’ils l’ont déjà eu.

Comme vous êtes trop égoïstes, c’est un conseil pour rendre votre séjour dans la prison plus confortable.

   O « Cabritismo » ?.. BASTA !

**- Mon deuxième conseil est également simple : rendez l’argent et les biens volés à la population, sur une base volontaire et patriotique

Je suis ici pour vous défendre également, au cas où vos droits seraient violés en prison.

  il y a place pour beaucoup d’ autres ?..

 

Par : Rafael Marques de Morais

26 septembre 2018  

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – (corrections à venir)

Partagez cet article

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Une pensée sur “ANGOLA : Conseils pratiques pour prisonniers .. de Luxe .. et autres..”V.I.P” ?.. – Rafael Marquès de Morais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager