PARLEMENT : JOAQUIM NAFOIA DÉNONCE,.. LES DÉPUTÉS,.. SONT SOUMIS À DES… « SÉVICES »…

  Joaquim Nafoia, député

Le député à l’Assemblée nationale Joaquim Nafoia dit que les parlementaires qui lundi sont allés à la Chambre angolaise pour l’ouverture 43e assemblée plénière parlementaire de la SADC ont eu droit à une fouille au corps « très serrée »supposament réalisée par les services de sécurité du Président de la République.

Texte : Radio Angola

    Joaquim Nafoia, député

« Les députés ont été harcelés », a déploré le député de l’UNITA. Selon Joaquim Nafoia, qui a eu lieu le matin, quelques instants avant le début de la cérémonie d’ouverture de l’événement qui réunit la capitale  angolaise, les parlementaires et les sénateurs des pays membres de la région Afrique australe (SADC).

S’adressant à Rádio Angola, le représentant Joaquim Nafoia, qui condamne une telle attitude, affirme que le parlement étant un organe de souveraineté, il ne peut pas se soumettre à la volonté du pouvoir exécutif.

  une maison qui n’est pas la sienne

« Vous ne pouvez pas permettre à un visiteur d’aller dans une maison qui n’est pas la sienne et de punir les propriétaires trouvés », a déclaré le politicien. 

Joaquim Nafoia, le Président de la République, João Lourenço ne doit pas suivre les chemins empruntés par l’ancien chef de l’Etat angolais, José Eduardo dos Santos, ajoutant qu‘ aucun membre de l’Assemblée nationale ne serait intéressé  par un attentat contre le président de la République.

 26 juin 2018 

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager