RÉSULTATS : QUI NE SE SENT PAS ….

Le Président de l’UNITA a adressé aux Angolais un message de confiance, de calme et de sérénité, lorsqu’il a parlé aux candidats aux députés, aux militants et à la population en général au moment où vivent les Angolais. Il a également considéré que le pays traverse une courbe serrée.

Por Norberto Hossi

« Je dirais que dans des moments difficiles comme ceux-ci, nous devons rester unis. Nous avons senti cette unité d’action, d’esprit, de la part de tous. Nous devrions continuer comme ça « , a-t-il suggéré.

« Nous devons aussi rester calme, calme, mais aussi lucide, de sorte que nous ne nous précipitons pas pour prendre des décisions que nous devons faire ou devons faire. Mais aussi, ne pas engager dans des situations, dans des actes qui, par la suite, entraînent des situations encore plus difficiles que celle que nous vivons maintenant « , a déclaré Isaias Samakuva.

Ne serait- il  pas temps, physiquement et psychologiquement, que l’UNITA retourne à Muangai, un lieu à partir duquel des piliers tels que la lutte pour la liberté et l’indépendance totale de la patrie; La démocratie est assurée par le vote des gens à travers les partis; La souveraineté a-t-elle exprimé et imprégné la volonté du peuple d’avoir des amis et des alliés qui prévalent toujours des intérêts des Angolais ?

C’est à partir de là, ou de là, que les principes de l’égalité de tous les Angolais sont nés dans le pays de leur naissance; la recherche de solutions économiques, la hiérarchisation des campagnes en faveur de la ville; la liberté, la démocratie, la justice sociale, la solidarité et l’éthique dans la conduite de la politique.

Quelqu’un à l’UNITA se souvient qui a dit: « Je prends cette responsabilité et quand vient l’heure de mourir, je ne dirai pas que je ne savais pas, je suis prêt » ?

Est-ce que quelqu’un se souvient que, dans l’état actuel des choses, on ne sauvera jamais l’engagement de Muangai signé le 13 mars 1966 ?

L’UNITA a jusqu’à présent montré qu’elle sait ce qu’est la démocratie et qu’elle l’a adopté définitivement. Est-ce que cela a été fait si consciemment ? Certes, oui, bien que, certes, elle soit en partie repentante après les manipulations et les fraudes électorales auxquelles elle a été victime, dont elle continue d’être victime.

Ésaïas Samakuva a montré au monde que les démocraties occidentales soutiennent un régime corrompu et un parti qui veut se perpétuer au pouvoir. Et qu’est ce que cela vous a coûté ?

En raison de la mauvaise gestion du régime, l’ UNITA continue de jouer un rôle de clown utile. Il est peut-être temps, en respectant son passé et la lutte des angolais qui y croient, en disant: assez !

Presque tous (sauf le MPLA) reconnaissent que le 4 avril 2002 représente «le début d’une nouvelle étape du processus politique angolais». Mais, 15 ans plus tard, ils ne parviennent toujours pas à atteindre les objectifs politiques préconisés dans le contexte de la démocratisation (supposée) et de la réconciliation nationale (supposée).

Les réformes envisagées dans les différents accords de paix, pour la création d’un véritable État du droit démocratique en Angola et sur la création d’un système gouvernemental véritablement démocratique, n’ont connu que des étapes très timides et souvent gigantesques.

Les libertés fondamentales des Angolais constitutionnellement consacrés continuent d’être limitées par l’intensification récente des actes d’intolérance politique pratiqués presque partout dans le pays, de manière coordonnée, par des éléments assignés au MPLA qui, face au silence accablant des autorités du pays (également dépendantes du MPLA), détruit la propriété, les symboles de fête et provoque des disparitions, des blessures et des pertes de vie entre militants et membres des partis d’opposition.

N’est-il pas temps pour l’UNITA de défendre une Angola pour tous, et pas seulement pour ceux qui sont des acolytes, des bénévoles ou non, MPLA, montrant au monde que les propriétaires de l’angola sont seulement et seulement les Angolais ?

  8 septembre 2017

Traduction du portugais en français : jinga Davixa

Partagez cet article

www.pdf24.org    Send article as PDF   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
Partager