RÉPRESSION : RAFAEL MARQUES REÇOIT LE PRIX DES HÉROS DE LA LIBERTÉ !..

VIDEO A VENIR ….  VIDEO A VENIR ….  VIDEO A VENIR ….

(Discours d’acceptation du Prix du héros de la liberté de la presse de l’Institut international de la presse, prononcé le 22 juin à Abuja, au Nigeria).
Les nouvelles de ce prix ont été reçues par beaucoup de mes propres et mes compatriotes avec un tel enthousiasme, que plusieurs ont circulé dans les réseaux sociaux mon image comme la Panthère Noire, de Wakanda.

  …un tel enthousiasme !..
  une distinction qui reflète l’espoir !..

Ce prix n’est pas pour moi.
C’est une distinction qui reflète l’espoir de nombreux angolais: l’espoir que les changements ne sont pas simplement des décisions politiques, mais aussi une prise de conscience et une position proactives croissantes de la part de la société civile dans mon pays.
Le pillage des ressources de l’État, les violations des droits de l’homme, la corruption et le mépris  politique pour la souffrance du peuple sont les principaux maux de la société angolaise, une société où les puissants prennent ce qui appartient légitimement à tout le monde.
Le journalisme d’investigation que je consacre à travers Maka Angola, bien qu’il se déroule dans un environnement hostile, a contribué à l’espoir de nombreux angolais ordinaires, qui croient qu’une force pour le bien peut se venger dans la société.

    un environnement hostile !..

Être journaliste indépendant en Angola, c’est se battre pour l’espace et le droit de travailler en tant que journaliste. 

Et cela fait aussi un activiste.

C’est pour ces angolais pleins d’espoir et avec un grand sens des responsabilitésmais sans les robes Black Panther – que j’accepte humblement ce prix.

 ..les bandits enracinés au pouvoir ?..

Je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude au National Endowment for Democracy, qui, depuis 6 ans, me fournit le soutien fondamental pour continuer mon travail, me permettant de garder la tête hors de l’eau.
De même, je profite de l’occasion pour remercier les collaborateurs, amis et sources qui ont apporté une contribution inestimable à la production de qualité du portail Maka Angola.

Beaucoup ont exprimé leur solidarité dans ces derniers jours, où je suis encore une fois jugé pour avoir exposé la toile corrompue et obscure du pouvoir angolais.
L’Angola est un pays les gens les plus corrompus ne sont même pas jugés, et ils commencent à aimer être accusés de corruption. Ils sont des « défendeurs » pour toujours. 

Mon fils adolescent veut étudier la gestion d’entreprise. Il veut avoir les moyens de soutenir mon indépendance et donc me donner plus d’outils pour intensifier la lutte pour la liberté de la presse et d’expression, la bonne gouvernance et les droits de l’homme. Le vôtre est une approche holistique.

 la bonne gouvernance ?..

J’espère que lorsqu’elle atteindra ses objectifs, elle fera partie d’une nouvelle Angola, que le pays est prêt à recevoir sa contribution au développement et que les libertés de la presse et de l’expression sont tenues pour acquises.

   Plusieurs tribulations !..

Plusieurs tribulations, y compris mon jugement, m’ont empêché d’être ici avec vous aujourd’hui. 

 John Githongo !.

John Githongo, mon frère kenyan, qui m’a inspiré en tant que militant anti-corruption,

me fait l’honneur de recevoir ce prix en mon nom. En tant que pan-africanistes, nous sommes d’autant plus forts que nous sommes solidaires.
Je suis très reconnaissant à l’Institut international de la presse pour cette flèche d’espoir, célébrée par de nombreux angolais comme leur propre triomphe sur les bandits enracinés au pouvoir.

Par : Rafael Marques de Morais

samedi le 23 juin 2018 

Traduction du portugais en français : jinga Davixa – Correction et vidéo à venir.

 

www.pdf24.org    Send article as PDF   
Partager
Partager